La frustration sexuelle

La frustration sexuelle.

Tout le monde a déjà été frustré sexuellement, enfin j’imagine. Il suffit d’avoir envie et l’autre pas : si tu le / la respectes, tu ne fais pas l’amour alors que tu en as mega envie, donc tu ressens de la frustration.

De plus, l’homme et la femme ne fonctionnant pas pareil sur le point sexuel, il y a forcément une frustration également. Explication : l’homme a envie, boum il a tendance à donner son full power immédiatement et, quand c’est finit, c’est finit. Bien sûr, il peut et selon moi, il doit s’entraîner à faire monter l’intensité de son plaisir et de son énergie en retenant l’éjaculation afin d’éjaculer le plus tard possible, et là c’est réellement merveilleux, pour les deux.

Y a des techniques, pour ça, je serais peut-être menée à en parler. En attendant tu peux aller voir ce compte sur instagram et checker les stories à la une.

En tout cas, une fois que l’homme a éjaculé, c’est fini pour lui pour un moment. C’est comme ça. Il a extériorisé son énergie, il est vidé, bref.

SAUF QUE concernant la femme, celle-ci met plutôt du temps à démarrer, en y allant progressivement, crescendo. Par contre, une fois lancée, t’inquiète que plus rien ne peut l’arrêter.

Donc, forcément, frustration. D’un côté ou de l’autre.

.

Je fais des généralités, certes, ce n’est peut-être pas pareil pour tous et toutes mais tu vois l’idée.

.

.

Ensuite, un des énormes trucs qui fait que la frustration sexuelle est SI RÉPANDUE, c’est parce que parler de sexualité est, pour beaucoup, taboue. Notamment dans la religion.

Ce que la religion communique, que ce soit conscient OU PAS, c’est que :

• Nous avons une personne à trouver pour toute notre vie (façon modernisée : le plus longtemps possible) sinon t’es grave grave mal-vu.e.

• Nous devons rester avec cette personne et pas une autre, ce qui signifie exclusivité sexuelle, donc si tu as du désir pour quelqu’un d’autre voire même l’idée potentielle de te faire plaisir tout.e seul.e, surtout cache-toi et ravale tout ça (si tu as mal à lire ça c’est bon signe t’inquiètes – sorry fallait que je mette les mots dessus !).

• Nous nous sentons légitime de faire du sexe avec quelqu’un que si on se dit ou qu’on s’est dit en couple avec.

• C’est tabou. c’est caché. c’est la honte. Il se passe quoi dans ta culotte ? « n’en parle pas, n’y pense même pas. » Tu te poses des questions, t’as honte t’as envie de réaliser un fantasme de ouuuuuuuf – « stop tes pensées, efface à jamais ».

.

C’est triste ? Hypermega giga triste oui. Comme si on était fait pour ça, tant de blocages inutiles et évitables !

.

Je n’écris pas là pour te dire quoi faire ou ne pas faire, mais pour te sensibiliser sur les dangers RÉELS de la frustration sexuelle.

.

Nous sommes frustré.e.s parce que c’est tabou. C’est tabou donc on n’ose pas en parler. Plus loin que ça encore, on n’ose pas y penser.

.

Qu’est-ce que tu ressens face à cette personne ? Quels sont tes désirs ? De quoi as-tu envie là tout de suite ? Que veux-tu tester, explorer à travers / dans ta sexualité ? De quoi n’as-tu pas envie ? C’est quoi faire l’amour pour toi ? Qu’est-ce que tu tolères ? Qu’est-ce que tu ne tolères pas ? Etc.

.

Résultat, on est généralement coupé.e de toute cette dimension qui pourtant existe, elle est là. Plus que cela encore, faire du sexe fait partie de nos besoins fondamentaux à la même hauteur que manger, boire, dormir, se sentir aimé, avoir chaud, être propre. Une fois que tout ça est comblé, tu as enfin de l’espace pour penser. Penser à un avenir fertile, penser à des créations, penser aux moyens d’aider l’humanité, t’apporter de l’amour et avancer.

Mais la frustration sexuelle est là, alors les gens sont obsédés, bien plus qu’ils ne le croient. Et quoi ? Surtout les gens qui ne soupçonnent pas être obsédés…

.

J’ai envie d’en venir à aborder le propos de l’exclusivité.

C’est quelque chose qui me semble complètement éloigné de notre nature.

Partons alors du fait que faire du sexe est un besoin fondamental, comment pouvons-nous imaginer une seule SECONDE qu’une unique personne pourra assouvir cela en plus de nous-même si encore on s’y inclue ? Tu IMAGINES la pression portée sur l’autre, sa responsabilité de timbré ? Pouaaah…

D’abord parce que nous n’avons pas tou.te.s le même rapport à la sexualité, les mêmes envies, etc.

Ensuite, parce qu’on n’est pas disponible à sexer H24 continuellement non stop, donc y a des moments où l’un.e ou l’autre doit prendre sur lui (??).

Et puis parce que franchement, c’est pas vraiment mais vraiment dommage de se limiter à une sexualité à deux pendant toute la vie ? Tu te fais pas sincèrement chier au bout d’un moment ? Certaines personnes m’affirment que ça leur plaît et pourtant ça fait plus de dix ans. Je ne suis pas allée chercher les détails, si ça leur convient tant mieux. Mais, pas une seconde j’y crois. Pas au bout de dix ans. …sinon je veux savoir ce qu’il font de si gai 😀

Qui dit frustration retenue dit craquage quasi assuré. Et le plus souvent c’est sur des enfants ou des jeunes, des êtres qui ne sont pas informés sur ce sujet-là, en tout cas dangereusement pas suffisamment pour réagir en refusant nettement ou en fuyant. Aussi parce que les victimes sont généralement en manque d’affection. Affection qu’il vont trouver peut-être chez une seule personne dans leur vie à leur convenance : la coupable de ces abus, de ces viols. Ajouté à cela que c’est tabou, les dégâts sont désastreux…

.

J’espère te faire réfléchir sur ton rapport à ton plaisir sexuel, ton rapport aux autres, à ton corps, à tes fantasmes, tes frustrations. Tu sais moi aussi je suis méga frustrée, la raison principale est que j’ai beaucoup trop de fausses croyances qui me font me sentir honteuse dès le petit désir quelconque qui voudrait pointer le bout de son nez…

.

Tiens, et je te conseille de lire ce post instagram de womanlyours sur les fantasmes.

.

.

En parlant de fantasmes, j’en ai fait ma liste ! J’en ai noté une quarantaine accompagnée de ce que tout cela signifie pour moi. Je te parle aussi de pourquoi il s’agit de questions importantes de s’interroger sur ses propres désirs, je te conseille des contenus qui t’inspireront à nourrir la part sexuelle de ton cerveau 🙂 et je t’aide à trouver tes fantasmes à toi, dans un PDF de 17 pages. Si tu souhaites le télécharger, je t’invite à me contacter.

.

.

A très bientôt ici ou ailleurs !

Christelle Guibouin

Dernier article : Fantasmes seuels refoulés

.

.

………………………………………………………………………………………………………………….

Télécharge mon e-book gratuit sur la voix et la libération émotionnelle ici.

Télécharge mon e-book gratuit sur mon anorexie et comment je l’ai relevé ici.

Soutiens-moi ponctuellement ou régulièrement sur cette plateforme Tipeee !

Commentaires

  1. Pingback: Invincible… – Christelle Guibouin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *