C’EST QUOI ?

Je pourrais simplement utiliser le substantif « blog ». Seulement, avec le temps je me suis rendue compte je n’avais absolument rien d’une bloggeuse, mis à part le fait que je tiens un blog. Hum.

 

Alors j’ai créé la rubrique SUR MON CHEMIN QUOTIDIEN. Cette rubrique est nourrie d’un écrit journalier (ou presque) qui présente mon avancée personnelle dans ma vie, mes réflexions, mes sidérations, mes émerveillements et mes compréhensions –le tout avec, je dois le die, une jolie pincée de vulnérabilité. J’y confie tout autant mes difficultés et ma vision de la vie.

SUR MON CHEMIN QUOTIDIEN, apparaîtront de nombreux textes liés au corps visible, puis au corps invisible. Tout y est. Je ne suis jamais parvenue –et je crois n’avoir jamais tenté, en fait- à regarder la vie sous un seul de ses multiples angles. Je préfère largement la voir dans sa globalité, tentant de prendre en compte nombreux des référentiels existants.

Je peux alors parler de sexualité, de structure familiale, de manière de penser, de peurs, de défis, de rapport au corps, de rapport à l’assiette, de médias, de… enfin tu vois, quoi. Y a de la vie ici J

 

Pourquoi je t’emmène là, pourquoi je t’invite à visiter ma tête et mes tourments corporels ? :O

J’ai toujours eu la sensation de ne pas être seule à vivre ce que je vis. Il y a une partie de mes prises de conscience et de mes états personnels que tu traverses certainement toi aussi. Nous vivons sur le même tapis vivant, au cours du même siècle et probablement dans le même pays, la même culture et les mêmes rites. Nous avons donc sûrement un format familial pour peu semblable et similaire, nous sommes sensiblement allés à l’école, et en nous s’éveille et s’enflamme une belle volonté de mouvement, de changement, de retour à la VIE.

 

Chaque publication en ce lieu est une invitation à la conversation, une proposition à toi de te livrer également, en partageant selon ton souhait, ce que mes mots ont éveillé chez toi et quel est ton point de vue pour cela.

 

 

Parce que peut-être que les dieux portent la planète à eux seuls,

Pendant ce temps, le monde vivant est un groupe d’organismes en collaboration !