Non classé

CONASSE

Oh la honte. Rien que ce terme, rien que ce titre. J’ose parce que “c’est plus fort que moi”, tu vois. Comme tu le sais si tu m’as lue et peut-être entendue hier, ma lumière ET l’amour que l’on a posé sur moi m’a fait rencontré la colère qui logeait en moi.

Un soir, le terme “conasse” ne se détachant pas de ma tête, j’ai regardé sa signification, son étymologie. Tu veux savoir ? Prépare-toi : “con” désigne le sexe de la femme. Oui, “con” désigne le sexe de la femme. Ce terme si connu pour rabaisser, écraser, mépriser, piquer. Une insulte au masculin, à partir de ce qui désigne le sexe de la femme. Une insulte au féminin lorsqu’on ajoute “le suffixe péjoratif argotique -asse”.

Je ne suis pas fière d’écrire cela, je pourrais bien m’en passer encore une fois.

 

La Colère qui a été mise en Lumière lors de cette semaine où la FEMME était au centre, cette semaine de CONNEXION à mon FÉMININ SACRE est une la Colère de toute une Lignée. Alors oui, peut-être que je me trompe totalement, mais je pars du principe que les SENS sont vrais 😉

 

Une Colère qui allait me pourrir, m’envahir, prendre le dessus, me détacher de moi et de mon présent si je ne la libérais pas. C’est littéralement, corporellement, ce que je sentais. Alors OUI j’ai libéré. J’ai flippé, j’ai crié, très fort, des mots pas tendres du tout, des faits qui ont existé et qui existent encore, des répétitions/reproductions que je me sens engagée à guérir. Guérir cette lignée de Femmes, de Mères et de Grands-Mères.

Mettre au jour toutes ces fois où elles n’ont pas été respectées, où on les a apprise à ne pas se respecter. Où on les a encouragé et Valorisé pour cela. Pour se cacher, s’humilier.

 

Je te laisse avec mon audio, je sens que je vais avoir encore beaucoup à libérer. Ce n’est pas encore terminé !

 

Cet audio a été enregistré dans “mon” bois, mon lieu de chants et de soins, de libération, de guérison. Là où je me sens en sécurité, c’était un soir entre 1830 et 19h30, environ. La nuit tombait sur moi, le fin croissant de Lune était là. J’étais à l’aube de cette Lune Noire, les étoiles pétillaient.

 

Je ne m’attendais pas à cet effet-là et pourtant. Et pourtant si.

 

Voilà ce qu’il s’est passé. D’abord, encore sur le chemin vers ce bois, je me suis mise à m’enregistrer. Peut-être parce que je chantais, en fait je ne sais pas. Peut-être qu’une part de moi savait que ce qui se déroulait était très important, sacré.

 

Après la partie gratuite de l’audio que tu peux retrouver dans l’article La Colère de toute une Lignée… Guérison, Libération avec le texte, j’invite “tous ceux/celles qui veulent venir à venir, m’aider, me soutenir, m’envoyer un message”. C’est la première fois pour moi que j’ai la sensation d’avoir eu une réelle conversation avec “L’Invisible”. Alors oui j’ai très peur quand je t’en parle, quand je l’écris et quand j’écoute de moment si fort. C’est un moment que tu pourras revivre autant de fois que tu le souhaite, il est transparent et amour. Il est même paradoxalement doux par moment. La colère est là, et ce n’est pas de la haine, c’est juste …un fait, le constat de cette présence-là.

 

Je te remets la partie gratuite de l’audio ici :

Avec le texte :

“Pourquoi. Pourquoi tant de blessures, tant de colère, tant de haine, pourquoi la haine ?

Pourquoi la croyance que je ne serais pas aimable, que je ne peux être aimée ? C’est faux, c’est tellement faux.

Pourquoi, pourquoi, pourquoi c’est là ? Je veux savoir pourquoi, c’est là. Dites-moi, dites-moi les arbres, les oiseaux, la Terre, le Ciel, pourquoi c’est là ?

Pourquoi dans moi, tant de pics, d’obscurité ? Pourquoi plus je brille plus je vois le noir ? Pourquoi c’est dur, pourquoi c’est là ?

Merci, merci Tifaine* pour cette reconnexion à moi, pour cette visite avec Nos Mères, et Nos Grands-Mères.

Peut-être que je suis en train de guérir une lignée. Je le fais avant tout pour moi.

J’ai jamais libéré, j’ai jamais libéré. Ma tête est toujours belle, mon visage est lisse, sans cicatrice. Mon sourire est large, on voit mes grandes dents. Et quand ça va pas je me cache, je me cache enfermée, dans un espace étroit, où je me recourbe sur moi-même.

Pourquoi la colère, je ne la libère pas spontanément ? Pourquoi mon cœur n’est pas ouvert même quand je suis en colère ? Pourquoi.

Pourquoi la colère serait mal,  pourquoi la colère serait honteuse ? J’ai le droit d’être en colère.

Je n’sais pas d’où vient cette colère, contre quoi je suis en colère. Je crois que c’est une pile, une pile de coups qui n’a jamais été prise en compte. Et aujourd’hui c’est là. Et avant que ça pourrisse en moi je dois Libérer cette colère.

 

Montre-moi ta Force. […]”

 

* “Merci Tifaine”. J’évoque une Lumière resplendissante grâce à qui j’ai eu le cadeau immense et riche de recevoir une Reconnexion à mon Utérus, mon Féminin Sacré ! MERCI.

 

Le lien est juste ici pour recevoir l’intégralité de ce moment (qui dure exactement 18’23 minutes). Je t’ai épargné les cris pour tes oreilles, et je te transmettrais tout à l’écris (dont les mots dits par les cris). C’est d’une valeur et d’une intimité particulière pour moi, c’est pourquoi tu y as accès à cinq euros. Je crois très fort qu’il transmette des messages importants.

Pour écouter cet Audio, je te conseille de te poser dans un endroit calme et confortable, et d’y porter cœur et attention.

 

Avec… Vibration, AMOUR et peur (parce que oui, enfin non : ce n’est pas si aisant que ça de partager cela, et pourtant je sais -sens !- que je le dois).

Si toi aussi tu flippes de vivre ce moment avec “ma” voix parlée à tes oreilles ou que tu te reconnais dans ce partage, alors c’est certainement qu’il t’apportera boucoup boucoup !

 

 

 

Amour vers Toi, Belle Âme !

Christelle Guibouin – Artiste du Son et des Corps

Compositrice : Flûte traversière et Voix bizarre

SoundCloud, Instagram

2 Comments on “CONASSE

  1. Christelle 💓🙏😍
    Je suis tellement touchée par tes mots !
    J’ai toujours senti cet élan de guérir la lignée des femmes de notre famille.
    Et aujourd’hui nous sommes deux et je sens cette puissance qui nous unit.
    Je croyais que j’allais devoir porter Cela toute seule à bras le corps et aujourd’hui nous nous joignons l’une à l’autre sans même nous concerter !
    Nous avons libérer nos colères respectives en même temps, dans le même timing, sans savoir ce que l’une et l’autre vivions chacune de notre côté.
    Il y a quelque chose qui nous dépasse, quelque chose de plus grand, qui nous guide dans cette guérison, quelque chose de plus grand, qui nous soutient dans notre mission ❤️
    Merci petite sœur au Grand Cœur de partager Cela 🙏

    1. Nous avons une connexion absolument dingue et je m’en rends compte de plus en plus. Merci d’Être, d’être toi et d’être ma sœur. Merci pour ce que nous vivons (dans le visible et dans l’invisible !).
      A deux on sera plus forte, plus complète. Nous irons plus loin et plus haut. Parce que bordel que c’est lourd t’as raison !
      Merci pour ton retour rempli d’Amour, Je T’Aime Grande Soeurrrr !!! <3

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *