SUR LE CHEMIN

Écrire… des articles

J’ai toujours écrit, pour moi.

Et un jour j’ai eu envie d’écrire mes révoltes, de les ouvrir, les exposer, les partager.

Pas forcément mes révoltes, également ma façon à moi de considérer la vie, mon rapport au vivant, mes prises de consciences.

 

Écrire des articles est un fort moyen pour moi de m’exprimer et de me positionner.

Dans ma bulle, en connexion à moi-même… j’écris, je publie, voilà. Personne ne vois mon visage, la courbure de mon corps ou au contraire, sa droiture. Personne ne voit si je flippe ou si ce n’est l’élan que du kiffe. Personne ne voit si je suis bien habillée ou non, si j’écorche mes mots, si je rosis des joues. Personne n’est là pour m’interrompre, me contredire, me questionner et me faire voir le même propos sous un autre angle, son angle à lui. J’écris, je publie, et je me casse. Et c’est bien, ça fait du bien, ceux qui lisent savent et connaissent ma tête.

Or, bien souvent et les articles les plus pertinents, ils m’ont été inspirés d’une situation dans laquelle je ne me suis pas exprimée. J’ai observé calmement. Les émotions ont envahit mon corps, mon incompréhension parfois, la colère, la tristesse, l’étonnement… Et je n’ai rien dit ou trop peu dit. A la place j’ai fuis, j’ai écrit. Ceux qui auront voulu savoir l’auront lu.

 

C’est plus facile d’écrire effectivement. En revanche, cela n’a aucun sens si 90% de ma vie se passe exclusivement dans ma tête… C’est plus facile d’écrire car aucune influence ne naît. Face à quelqu’un je me plonge dans son monde en pleine empathie, et ainsi je me perds.

Je parle de moi, c’est mon cas, je n’en fais pas une généralité. Et j’admire sincèrement ceux qui parlent d’eux des minutes sans arrêt, face à un autre visage et ses expressions… bravo, je décide aussi d’y travailler ! sans pour autant me déconnecter 😉

 

Je n’affirme pas là qu’écrire c’est mal, je reconnais seulement que c’est parfois, pour moi, un moyen de transmuter mon énergie et mes positions, de les éclairer à des gens qui auront la volonté, d’eux-mêmes, de connaître mes visions.

 

Parce que de nombreuses fois je me suis épuisée, à expliquer à quelqu’un comment je ressentais, réfléchissais et concevais… Peut-être tentais-je de convaincre, alors que là ne devrait pas être la visée, car il s’agit de se positionner.

 

 

Christelle GuibouinCréatrice de Sons et de Mélodies, Créatrice des pensées nouvelles, Circulatrice des énergies et Régénératrice de la Vie.

One Commnet on “Écrire… des articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *