SUR LE CHEMIN

Hypersensibles

Si tu ne te reconnais pas dans le titre, tu t’identifieras peut-être dans quelques aspects du texte. Tu distingueras probablement un proche à travers les caractéristiques citées.

Parce que oui, les hypersensibles existent, sont, vivent et t’entourent. Nous existons, et heureusement. Ce n’est pas une maladie, ce n’est pas tous les jours facile à vivre, mais c’est tout autant merveilleux.

L’hypersensibilité peut s’évaluer à plusieurs niveaux, il y en a autant que de créatures et de moments existent. L’hypersensibilité peut évoluer, grandir ou s’ “atténuer”. L’hypersensibilité se gère et ne doit pas envahir ou empêcher l’action.

Me concernant, l’hypersensibilité se traduit pas une empathie très développée, une capacité hors du commun à entrer dans les ressentis de l’autre et à détecter ses émotions sans même qu’il ne le sache. C’est magnifique, c’est une qualité. Toutefois, un travers accompagne le don, c’est ce qu’on appelle “être une éponge“.

Longtemps, trè…s longtemps, égocentrique suis-je de surcroît, j’ai questionné cette sensibilité. Pourquoi cela me touche tant ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi avec cette personne surtout ? Pourquoi son énergie m’envahit ? Pourquoi leur énergie me câline ? Qu’est-ce qui, en moi, fait écho avec ses ondes ? Et pourquoi c’est toujours ce même “pic” qui revient ?!!! Jusqu’au jour où une femme m’a dit qu’il s’agissait en fait d’un don, d’une aptitude particulière à ressentir des énergies extérieures sans sélection.

C’est pourquoi j’apporte tant d’importance aux relations que j’entretiens, chouchoute et agrémente, positivement. C’est pourquoi je prête tant attention à mon entourage, de façon à ce que ses vibrations me font du bien, que l’échange soit réciproque et élévateur et que l’amour ne soit pas restreint. L’amour, c’est normal.

L’amour, c’est normal.

Mon cercle social est mon chouchou et il se forme instinctivement, simultanément. Je n’ai rien contre “l’autre monde” dans lequel je vois régner la haine et l’ingratitude, j’ai conscience que ce sont des humains, des êtres sensibles, faibles et forts à la fois. Seulement, je n’ai pas besoin de leurs écrasement, rabais et postillons qui me sont lancés inconsciemment et naturellement… Je suis une amoureuse, et j’ai longtemps donné de l’amour à ceux qui n’en voulaient pas. Alors je m’offre de l’amour à moi d’abord, partage ici mon message quotidiennement (défiée par Marie Guibouin) et m’entoure de jolies créatures qui me correspondent et à qui je corresponds.

Je ne tolère pas la haine permanente, la colère envahissante et la mentalité normale du manque et du refoulement. Alors je ne nourris pas cela, c’est tout.

Mais parfois, elle vient à nous par obligation. Dans ce cas, je n’ai pas de potion magique car nous finissons toujours par être touché en plein cœur. Mais la méthode Bulle que je présente dans un article est une méthode favorable en pratique. Elle ne provient que de l’imaginaire, peut te laisser paraître “bizarre” ou “anormale” pour l’entourage du moment qui t’offre l’opportunité (nécessité de survie presque) de créer ta bulle, mais tu t’en fou, ta bulle elle est là et te protège.

En fait, la magie de l’hypersensibilité, l’avantage fabuleux, c’est que cette vertu t’attèle de penser à toi en premier. De te nourrir toi, de nourrir tes projets à toi, de prendre soin de ton corps et de ton esprit d’abord, etc. C’est toi en premier(ère) ou sinon tu t’étouffes. Le choix se fait rapidement.

Je suis fière, en étant hypersensible, d’amener la sensibilité à l’humanité. Parce que la sensibilité est propre à la plupart des animaux dont nous faisons partie. Certains humains l’ont délaissés, ont peut-être été forcés de l’abandonner à un moment donné de leur vie, instinct de survie. Longtemps, j’ai nié cette sensibilité moi aussi, mais un jour où j’ai travaillé pour m’approcher de mon moi et devenir transparente envers moi-même et le monde, j’ai dû accepter que Oui, je suis sensible et c’est bien loin d’être un mal. La sensibilité s’avère être l’une de nos caractéristiques principales, alors soyons en fiers.

Aimons-nous nous-mêmes, aimons notre entourage et chaque acte pour lesquels nous nous engageons. Cajolons la vie, c’est notre plus précieux cadeau. Je t’assure !

2 Comments on “Hypersensibles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *