SUR LE CHEMIN

J’ai besoin de t’écrire…

Coucou Soleil. J’ai besoin de t’écrire, qu’en ce moment c’est “ralenti”.

Nous sommes le 31 mars à l’heure où je t’écris, et dans mon pont 2017-2018 je pressentais que le mois de mars allait être un mois de tourment.

En effet, il s’est passé beaucoup de choses.

.

Il s’est passé que j’en suis à la presque “fin” de mon accompagnement entrepreneurial Activ’Créa (rattaché à Pôle Emploi, je crois).
Il se passe que j’ai rencontré des milliards de gens surprenants et que plein de joyeux miracles fascinants se sont créés.

Il se passe que j’ai réalisé beaucoup de choses sur moi : je ne sais pas mettre de termes sur qui je suis, ce que je fais, ce que je propose.

.

Oui, je chante dans les bois.
Oui, je flûte et je compose avec tout mon amour.
Oui, j’écris.
Oui, je parle devant mon portable qui filme.
Oui, je danse.

.

D’accord.

Mais aussi, et surtout, je suis.
Je fais ma vie, je sens, j’apprends.
J’apprends de mes nuits, j’apprends des arbres, du ciel, de la terre et des échanges relationnels qui se tissent. Avec ces effets de miroirs et de contre-miroir, puis des savoirs/connaissances qui se partagent.

;

.

.

Tout va vite, en fait. Ce n’est pas si ralenti que ça. 😉
.
.
Et puis on pose des mots sur moi. Ce que j’ai demandé il y a deux semaines environ : des avis sur mes chants, pour savoir ce que je peux bien faire de ma voix… et puis ce truc de “démarcher des clients” proposé dans l’accompagnement, qui, vraiment, m’insupporte.
Alors ça me fait appeler des gens puis on se raconte notre vie, nos yeux, moi j’aime mieux ça que de les bombarder de questions. …
.
.
J’ai 19 ans.
.
On pourrait croire à première vue que je ne connais rien à la vie, croire que je sors de mon adolescence passée en boite de nuit.
.
Sauf que j’ai quelques particularités :
Mon adolescence comme mes vacances d’été, je les ai passées à guérir, à grandir, et à m’analyser.
Au point que parfois je me sentais philosophe, voir animal. Comme un lièvre qui visite les forêts sous les rayons de soleil…
Mes soirées je les passais assise sur l’escalier face au jardin avec un cahier, puis avec une eau chaude infusée j’écrivais. C’est dans une tente que je dormais, c’est le soleil qui m’éveillait.

.
Alors oui, j’ai eu ce petit passage durant lequel boire de l’alcool pour être bourrée m’a fait tripper, vraiment. Or c’est allé très très vite.
.

En fait c’est ma vie que je préparais en silence et en retrait pendant cette transition de l’enfant gouverné par les “grands” à l’enfant responsable.

.

Parce que oui, ne va pas croire, je suis encore un bel enfant 😉
.
.
.
J’ai 19 ans. Tout va vite et en même temps c’est ralenti.
Le fait qu’on attende des trucs de moi, comme “définir mon projet” par exemple, me fait réagir en boycott.
.
Je ne sais pas ce que je ferais dans trois mois. Ce que je sais, ce sont mes idées de l’instant, que je te partage spontanément.
Je sais que j’ai le potentiel pour t’aider, si tu es en demande de cet aide. Je peux t’aider si tu reçois juste qui je suis, mes écrits, mes chants, et nos échanges si nous discutons ensemble. Je peux t’aider en te proposant un contexte propice à ta guérison, au silence, puis en t’invitant à te poser de bonnes questions, te soufflant de belles intentions (FREE Son de vie).
Mais je sais aussi que tu peux te débrouiller seul.e, en faisant une retraite dans une cabane isolée, en partant en Asie découvrir une tribu, ou alors en respirant profondément pour fouiller en toi l’écrit de tes cellules… toutes les cellules, visibles ou non 😉
.

.
Je peux t’apporter mais je n’ai pas envie de me vendre.

.

J’ai envie de vivre.
De créer quand ça me prend.
De t’écrire parce que mon cerveau est le royaume de milliards de milliers de pensées qui gigotent, donc écrire me fait poser tout ça et en même temps comprendre.
De te parler en vidéo parce que j’aime te dégager mon énergie et mes expressions bien marquées, que tu ne vois pas à l’écrit par exemple.
J’ai envie de créer des albums, de t’offrir des modules pour toi si tu veux, de faire du sur-mesure et de collaborer. Pourquoi ne pas même chanter dans les rues pour faire vibrer la terre au milieu du béton !
.

.
Oui je fais du son, c’est là, alors j’honore et j’aime cela.

Oui je fais du son mais avant tout je suis et avance à tout instant… si tu savais…

Oui je fais du son, et ce que j’ai envie aussi c’est de te parler de tout : de tout ce qui nourrit un corps humain, qu’il en soit conscient ou non.

.

– J’ai envie de te souffler que l’oxygène est notre première alimentation, que la respiration de base n’a aucune retenue, et s’entend, et fait gonfler tout le thorax et les poumons. Que la respiration de base est profonde, consciente et pleine. Et que juste cela suffirait… pour vivre et sauver des vies.

– J’ai envie de te dire que les pensées sont des gens. Que les pensées sont projetées dans un monde et qui créent. J’ai envie de te dire que les pensées sont ni bien ni mal, et qu’il est essentiel de se poser pour les observer, les approfondir si besoin est. Les pensées ont des choses à nous dire, qu’elles soient chiantes ou aimantes !

– J’ai envie de te partager que les activités nourrissent les pensées, et créent ces mêmes pensées. Et que selon ces dernières, ton énergie pourra être affectée ou stimulée.

– J’ai envie de te partager que le mode de vie, son rythme et l’environnement jouent sur la santé, la vitalité, la V.I.E. Que la nature a des bienfaits magiques et que nous ne sommes pas qu’un, nous sommes simplement l’instant p. P comme présent, quoi qu’il arrive.

– J’ai envie de t’insuffler ma passion pour les corps physiques, leurs beauté, leurs capacités, le tonicité, leurs mouvements et leurs bienfaits (FREE Son de Vie -j’écris un e-book dans lequel j’évoquerais cela).

– J’ai envie de te raconter mes nœuds même si des fois ils me saoulent moi-même et que je me demande comment il est possible que tu kiffes me lire. J’ai envie parce que je sais que toi aussi tu t’emmêles parfois et que tu pourrais te reconnaître dans mes raisonnement à décortication.

– J’ai envie de de partager mon amour de la Terre, de la terre, pour de vrai. De t’aider à reconnaître des aliments, des plantes, puis à t’en servir. J’ai envie de te faire connaître l’origine des graines, leur parcours de la graine jusqu’à ton assiette *.*
.
.
Tu sais qu’avant tout j’ai envie de vivre. Et que pour moi, vivre c’est continuer d’apprendre, de découvrir, de partager, de Guérir.
Pour moi, vivre ce n’est pas juste avoir les pieds sur terre. Tu sais un jour on ma dit “Vivre c’est cancérigène”. Et bien cela est incompatible avec ma définition de la vie. Parce que la vraie vie fait circuler les énergies dans le moment-même où elles arrivent. L’engagement de la vie selon moi, c’est honorer chacune de ses couleurs, qu’elles soient très intenses ou fades. Ce n’est pas facile, parce que de toute façon quand c’est facile c’est pas drôle, on s’ennuie, puis c’est la mort. C’est un chemin extraordinaire.

J’ai finalement trouvé un nom pour mettre sur ma carte de visite et sur mon site :

FEMME DE LA NATURE
SONS et CORPS de Vie
..
.
.
Parce que même si je suis assez détachée de l’appropriation “je suis une femme”/”je suis un homme”, je sens que ce que je dégage est très féminin.
La Nature parce que je suis Femme Sauvage 😉 et que mes lieux d’inspiration pour créer et me connecter sont les endroits boisés et/ou très spacieux, puis que mes réveils préférés sont des chants d’oiseaux que j’entends de ma fenêtre. -Je pourrais t’écrire beaucoup de lignes encore pour te parler de mon amour de la nature !

SONS parce que quand je vibre ça sonne, parce que la création de sons, de mélodies, l’émission d’énergie par ma flûte traversière et ma voix/mes voix (!), et qu’il y a une notion de guérison par ces vibrations. Mais attention, ça ce sont mes sens qui le disent, et des gens, mais je ne suis pas du tout à l’aise avec ça et ma logique et mon mental n’y comprennent absolument rien. Donc zappe l’info si c’est flou pour toi 😉

CORPS, pour ma déclaration que je t’ai déjà faite sur le corps physique, parce que ce dernier est simplement le résultat du choix que nous avons fait d’expérimenter les basses fréquences, la matière (à l’origine, tout en étant connecté aux hautes fréquences), et parce ce corps d’amour que j’aime est un messager ! un récepteur !
CORPS aussi pour tous les autres corps : les pensées, les brins d’herbes et autres plantes, les corps des formes pensées ou des gens qui se voient pas et qui sont là, les corps liés aux chakras, bref, tous les corps dont j’ai à peu près conscience à l’heure actuelle, en tout cas.
.
.
.
En fait merci, je crois que tu es mon meilleur ami.
Peut-être que je parle à mon ordi/mon clavier en écrivant cela, parce que peut-être que jamais personne n’aura lu jusque là. C’est ce que je me dis tout le temps 😮
Quoi qu’il en soit, cet écrit fût mon meilleur cadeau.
.
.
Merci,
.
Namaste, je salue ta Lumière.
.
.
.

Pour accéder aux informations sur Free Son de Vie, c’est le lien ici 🙂 Le premier mois est offert et commence ce soir !!!!!!! Donc je t’y inviiiiite oui oui oui ! Et pour la suite, les prix vont changer bientôt pour s’ajuster à ma vérité 🙂

Tout mon Amour accompagné du Soleil Feu !
.
.
Christelle Guibouin

3 Comments on “J’ai besoin de t’écrire…

  1. Merci Christelle, j’ai lu jusqu’au bout très facilement même !!! J’ai toujours envie de te dire Merci ! Car souvent je me reconnais beaucoup, et je me sens femme sauvage même si j’aime vivre et vibrer en ville, besoin d’infuser ma lumière et mon amour en l’Humain, et me ressourcer en Nature… Tel est mon équilibre… Je t’aime ma sœur d’amour, prends soin de toi, et merci encore. Le Soleil oui……!!!

    1. Immense merci à Toi Naïma ! Que mes partages te servent est un cadeau magnifique, pour moi <3 et bravo de pouvoir vivre en ville, pour moi c'est très prenant. Amour vers toi !

      1. Oui je peux vivre dans cette ville de Montpellier, sinon dans les autres j’ai vite envie de nature beaucoup plus vite… C’est le solaire dans les murs, le tellurique, et les arbres, dont certains vieux ! la terre souvent rouge dans la région, et la vibration en elle même, ce renouvellement sans cesse… La mer a côté et la montagne et nature de l’autre… Qui brille beaucoup ! J’ai une très grande affinité avec ce lieu… Pour l’instant c’est ma place… Mais après on verra où mon âme m’appelle, je me vois sur une île à un moment… Je t’aime, prend soin de toi <3 Naïma

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *