SUR LE CHEMIN

J’ai tout ce que je veux !

On m’a fait la remarque il y a deux ans, avant que je parte à Cuba je crois.

En fait, tu as tout ce que tu veux.

J’ai trouvé cette remarque gratifiante, vraiment. Parce que oui, j’ai tout ce que je veux. Mais rassure-toi, tu peux avoir tout ce que tu veux, toi aussi.

La première règle que j’applique sans cesse, c’est celle de savoir ce que je veux. Pourquoi je me lève de mon lit pour voir le jour et respirer l’air frais chaque matin ? Dans quoi je vais investir temps, énergie et argent durant ce jour, cette semaine, ce mois, …ma vie ? Qu’est-ce que je vais m’offrir à moi si je fais cela, même si les résultats ne se montreront que dans plusieurs mois ?

Très récemment, j’ai tout de même remarqué que j’investissais de mon temps et de mon énergie, volontairement, pour m’effacer. Je vois toutes ces créatures pourtant fabuleuses qui cherchent perpétuellement un travail à l’extérieur d’elles-même pour avoir un salaire et s’occuper l’esprit, bouger leurs membres. Alors je les entends, elles racontent, expliquent leur démarchent, dictent la liste des lieux où elles ont fait leurs demandes… Alors que ces créatures, elles valent tellement plus ! Si tu te reconnais dans cette description, sache que tu vaux beaucoup plus et que tu gagnera bien davantage à te nourrir : toi et tes propres rêves, ton corps et ton esprit. Je me suis personnellement reconnue dans cette démarche, mais je me suis rendue compte qu’il n’était que ridicule de s’essouffler pour s’étouffer, volontairement et consciemment. Ma vision est telle que, notre travail, c’est nous-même. Mon travail, c’est moi-même, c’est mon chemin de vie, mes expériences, ma direction, ce qui vibre dans mon intérieur, mes apprentissages, et surtout ce dans quoi et pour quoi je sur-kiffe de m’impliquer. Mon travail, c’est mon message. Ton travail, c’est ton message.

Savoir ce qu’on veut, cela peut paraître un peu “light” comme Règle N°1, mais beaucoup, beaucoup, beaucoup de gens s’impliquent dans des situations par mécanisme et dont la cause est ignorée à 100%. C’est bien de faire les choses à 100% mais je pense quand même qu’il vaut mieux les faire dans le bon sens. Certains ne connaissent pas leur rêves pendant que d’autres en ont les images mais pas la foi. Moi non plus, je n’ai pas la foi pour quelque chose pour laquelle je ne m’investis aucunement. Nature curieuse, exploratrice et chercheuse de sens et de toujours davantage, j’ai toujours beaucoup travaillé pour obtenir ce que je voulais. Je continue, je continue.

On ne voit souvent que le fait, le fini, ce qui est achevé, tout beau tout joli, tout rose et tout plat. Magnifique.

“Les gens imaginent mal les sacrifices… la détermination que j’avais…”

Ceci est une phrase de Jean-Louis Tournadre, Champion du monde français en 1982 sur une Yamaha 250 TZ (un jour, je m’ennuyais dans une salle d’attente…). Et je vous assure que même ceux qui sont incités positivement à développer leurs dons dès leur plus jeune âge, ils travaillent et s’impliquent pour leurs rêves. J’ai tout ce que je veux parce que je m’y dirige, parce que je forge ma pensée vers ce que je veux accomplir, créer, et qui je désire être. Je sors de ma zone de confort, je dis non à un évènement pour dire oui à un moment pour moi et pour la réalisation de mes rêves ! J’utilise mon corps en bonne santé, véhicule de la vie ici, pour m’orienter, faire et me guider par ses messages.

Parce que tout est là, mais vraiment. Il suffit de faire une recherche sur un moteur de recherche et tu trouveras ce que tu veux entendre. Il y a tellement de belles implications déjà, de magnifiques informations gratuites (et ne me dis pas que tu n’as pas internet). 🙂 Parce que la magie d’internet c’est comme dans la vie si tu regardes bien de quelles créatures ton entourage est fait : des messages écrasants existent, des messages élévateurs tentent de te porter, …mais si vraiment, vraiment tu ne vois rien de tout cela, alors dirige-toi vers toi et là, tu trouveras. Tout est là et même dans la plus sublime des solitudes quelqu’un veille sur toi, visible ou invisible soit-il.

Lorsque je sais ce que je veux, ou même pour m’aider à savoir ce que je veux, à peaufiner, préciser, débloquer, j’écris. J’écris, je détaille, j’imagine. Et je voyage même, car quand c’est vraiment ce que je veux et ce que c’est réellement important pour moi, je ressens. Je ressens si fort le moment venu que j’y suis déjà. Mon cœur y est, ma tête visite, mon corps se baigne dans ce rêve. David Laroche dit que ceux et celles qui réussissent ne se dirigent même pas vers leurs rêves : ils en viennent ! Je trouve cela magnifique, et le mot est faible.

Conseil Bonus : tu peux écrire tout ce que tu veux pas dans un premier temps (Merci Marie !) et, pour ce que tu veux, écris des affirmations.

Avec le pouvoir des pensées, puis des phrases écrites qui concrétisent, il y a le pouvoir des images. Tout à l’heure, je sélectionne des photographies qui m’inspirent et reflètent mes rêves, ma nourriture (au sens large) dans ma vie. Le seul tableau de vision que j’ai réalisé a pris naissance à L’atelier Révèle la Déesse qui est en toi de Marie. Quand je le regarde, il envahi mon corps de la joie présente lors de l’atelier (ça fait au moins deux mois, c’est puissant !) et il élargit mes lèvres 🙂 A cette époque, j’étais davantage inspirée par les mots, les phrases, les idées enchantées. Et puis je ne voulais pas d’inconnus planqués sur les murs de ma chambre… J’avoue. Mais depuis quelques jours je veux en réaliser avec des images : plusieurs tableaux de vision, par domaines ! Je te dirais ce que ça donne.

Bon, une fois que ma pensée est forgée et bien nourrie amoureusement, j’ai cette capacité à détecter tous les sons qui résonnent avec elle. Les sons, les créatures, les évènements… Alors je cours vers eux et approfondis. Parce que quand je suis intéressée, je suis intéressée !!!

J’écoute, j’entends, je vois, je ressens… j’expérimente, je goûte ! Tous mes sens sont activés, tout est okay. Génial !

Donc mes actions, je les oriente avec ce que je veux. Mon corps, en plus de ressentir, veille à être en santé (parce que je le veux, aussi) pour agir et avancer en direction de mes souhaits, de mes vœux. Parce que mon corps, habite une jolie partie de l’énergie que je choisi volontairement d’investir pour mes rêves, mes projets. Énergie combinée avec celle de l’esprit, de la psyché. C’est important. A cela je rajoute le temps, auquel je veille à ce qu’il soit servit en majeure partie pour la réalisation de ce que je veux. Comme ça, je ne sais pas ce que ça fait quand tu lis, mais on pourrait oublier que ne rien faire n’est pas autorisé : j’ai du mal à l’intégrer mais ça va venir et je le sais au plus profond de moi

Ne rien faire fait partie du chemin.

Je dirais même que souvent, je crois ne rien faire. Mais l’acte de ne rien faire est si nécessaire et actif que, finalement, beaucoup d’avancées, de murissements, de bourgeonnements apparaissent alors même que tu as l’impression de ne rien faire. C’est primordial.

Et l’argent aussi, oui. L’argent ! Si je veux être en pleine santé, j’investis pour des aliments qui y seront favorables. Si je veux faire des vidéos sur Youtube ou enregistrer des compositions (ça y est, je l’ai dis…), j’investis financièrement dans une caméra, un micro et tout ce qui s’en suit, si je veux me sentir à la fois en accord avec mes valeurs et bien dans mes vêtements (oui c’est lié !), j’achète des vêtements qui soient réalisés avec passion, dans de splendides condition, en Occident, etc.

Soit fier(ère) d’avoir tout ce que tu veux, cela ne demande pas d’adopter le chemin le plus cool. En revanche, par expérience, je sais qu’il est le plus passionnant !

Prends soin de toi, chouchoute ta vie et ton bonheur.

2 Comments on “J’ai tout ce que je veux !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *