SUR LE CHEMIN

Je pensais avoir viré cette croyance

Yoooooo you !
Tu sais ce qui m’amène aussi élancée qu’une éclaboussure de lave volcanique vers toi ? Et bien je viens de me rendre compte qu’on a réussi à me faire penser que je publiais de trop :Z

NONNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN mais non, en fait. WTF, en fait. Il faut quand même remarquer que je semble assez sensibles aux remarques, qu’elles soient ressourçantes ou freinantes. La bonne nouvelle c’est que du coup, cette expérience de moins publier suite à cette pensée, me fait profondément comprendre que J’AIME t’écrire, créer, publier, partageeeeeer quoi tu vois bien.

Là, j’ai faillit écrire “OUI je suis désordre”, et en fait ce n’est même pas comme cela que je me sens.
Je PEUX paraître désordre, farfelue. Je suis alambiquée et c’est totally OK. Je suis parfois tordue, torsionnée, emmêlée, agacée, embêtée. Je suis parfois surexcitée, agitée, dans tous les sens, dingue.

 

Et alors ? Pas toi ? Sérieux, pas toi ?
(ceci est une vraie question)

Et voilà ici une preuve de l’importance de TOUT diagnostiquer. Prends-moi pour une folle, c’est ok pour moi x)
Mais n’est-ce pas un autre forme de folie que de laisser entrer en nous des croyances extérieures, en y prêtant tellement peu (voire pas du tout) d’attention qu’on finit par les intégrer ?

J’ai fait ça des MILLIARDS DE MILLIARDS de fois dans ma vie. Et toi aussi.
Cela m’arrive encore. Une coup de fatigue, une diminution de confiance, des doutes. Et hop… “ah, bon, oui, c’est vrai, je suis trop en fait”. Il faut se rappeler EN PLUS que pour être qui je suis today, je m’implique continuellement. Et justement j’y mets de l’énergie, à capter puis virer ou non des croyances, pour les remplacer par des valeurs (et des croyances aussi) théoriquement plus puissantes.
Donc ce qu’on critique ou constate de moi actuellement, je l’ai cherché pour l’incarner, le développer.

Ça ne veut pas dire que ça fait pas peur. Tu sais quoi ? J’ai peur de tout ce que je veux vivre et déployer.

Et j’ai peur de moi tous les jours. J’ai peur car je suis nouvelle tous les jours. Et je le sens, dans mes cellules, dans ma vue, dans tout. Je le perçois, je le vis.

 

Je               suis               nou             velle.

Peut-être que je sors tout juste de ma “crise d’ado”. Peut-être que c’est bien loiiiiin d’être là la dernière sensation d’être autant nouvelle. L’avenir le dira !

Nouveau corps. Que je m’habitue à regarder. Que j’ai pris conscience et VERBALISE hier que j’ai grossi : oui, un moment il faut le dire et y mettre les termes, hein. C’est comme capter que c’est la guerre avant même de parler de paix, tu voix. (j’écris toujours tu voix !!!! foly)

Nouveau corps ? Oui, nouvelles fringues aussi. Il y a encore quelques semaines, je portais des vêtements qui dataient du collège. Un moment faut dire salut, hein. Nouvelles couleurs, nouveaux textiles, nouvelles formes, nouveau tout, bibiche.

Nouveaux amidamour <3

Nouvelles idées “professionnelles” (jte jure j’ai du mal avec ce mot) tellement que parfois, j’ai l’impression que la vie va trop vite par rapport à moi : une idée qui se pose et AH ! on est déjà parti pour autre chose !

Euh… voilà.

Toi aussi t’as envie de t’aligner avec la vie dont tu parles en rêves, que t’écris dans tes carnets ou qui te revient quand t’es révolté.e ?
Je t’y encourage, et maintenant tu n’as plus qu’à choisir <3 <3 <3

Tes retours sont les bienvenuuuuuus ! Cet écrit est spontané, rapide, coeuré. En fait, j’ai l’envie de publier une vidéo qui accompagne chaque écrit. Y en a déjà une en cours de montage, et ça prends plus de temps que d’écrire alors pour pas que ça me freine, je t’envoie de suite ce mail 🙂

 

A bientôôôôt 🙂

.

.

Christelle Guibouin

FEMME DE LA NATURE

Sons et Corps de Vie

One Commnet on “Je pensais avoir viré cette croyance

  1. Coucou ! Bon alors j’avais trop envie de répondre directement tout à l’heure dans le vif de l’élan, mais j’ai pas pu ! Du coup j’sais pas par où commencer maintenant !! Déjà ta spontanéité est juste magnifique, car ça fait ressortir toute ton énergie tellement… tellement je sais pas comment la décrire… mais je l’aime, je t’aime !!! C’est une explosion à chaque fois, d’Amour, de Joie ! Et ça inspire à s’autoriser à être inspirée, à nouveau ! Ça fait circuler la Vie… Je comprends totalement ce qu’est la sensation d’être trop, trop, trop tout… Et d’avoir peur de ce trop tout ça nous coupe parfois dans nos élans pour vivre Notre Vie. Celle dont on rêve, celle pour laquelle on est faite !!! Mais tous ces posts c’est l’inspiration, c’est l’abondance, c’est la passion, l’élan intense de vouloir partager… Vibrer…!!! Trop tout, car ici tout est bridé, effréné, et on pense que si on est nous vraiment, entier, élancé… on va déranger, ou on va être jugée, ou alors on va nous voir ou nous interpréter comme déplacée… Selon nos mots, nos gestes, nos actions, nos visions, nos façons d’être… D’ailleurs ça va être certainement le cas. Mais y a tellement de Vie en nous… Trop de débordement, d’étincelles, d’éclats… Peur d’être vue et entendue et pourtant en tant qu’artiste notre âme nous demande et nous pousse à cela… Sinon quoi ! Ça sert à rien ! C’est même dommage ! Puis oui on est tous deglingo fou échevelé, en pétage de plombs, ou alors calme, fatigué, grognant, déprimé… On connaît tous cela… Mais c’est juste la Vie. On nous montre tellement qu’il faut être parfait. Physiquement, socialement, psychiquement… Tandis qu’on est tous foutu pareil… On a les mêmes genres de ressentis, réactions intérieures… A différentes intensités mais on est en vie, humain, et divin. Et pour le corps qui change et même le changement en général, pour ma part je change souvent de fringues. Et change de “style” de fringue tous les 3 ans environ. Je garde ceux qui me plaisent encore. Mais voilà. Pareil les lieux de vie, y a pas si longtemps encore je déménageais tous les 6 mois… Pas par instabilité…! Mais par liberté de changer de lieu car un autre m’appelait car mon évolution faisait que j’avais besoin de concrétiser ce changement intérieur par le lieu ! Chaque étape de vie. Nouveau lieu. Juste libre de mes mouvements. Et le corps qui change et bien pour moi c’est en devenant maman…! Ah ça change Lol et comme j’allaite encore tout n’est pas redevenu comme avant et il y a des choses qui ne reviendront jamais comme avant ! C’est tout un chamboulement général… Des repères qui se cherchent encore et en corps. Et ça c’est tous les jours que j’essaye de m’ajuster… Avant j’aimais toujours me sentir pure et libre, maintenant je le suis moins pour le moment, mais ma fille est en constante évolution et donc moi obligée de suivre donc les repères changent tout le temps… Et en tant que femme, je me sens toujours en train de me réajuster. Pour tout. Me sens en chamboulement général. Comme dans du rien ! En renaissance. Des choses qui se liberent au grand jour… Une percée où je me sens vulnérable mais aussi vigoureuse, voire électrique. Et OUI il est temps de vivre sa vie. Rayonner son énergie unique. Et l’expanser au monde, en respectant nos besoins de ressourcement. Et les doutes de soi sont tellement humains et normaux… Même si on s’en passerait bien ! Je t’Aime Christelle, et Merci pour tout ce que tu ES… Infiniment… Bisouuuuuus et plein d’Amour ❤️❤️❤️

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *