SUR LE CHEMIN

La… MULTI-autodestruction

J’ignore où t’en es, toi personnellement, actuellement.

De nombreux êtres traversent ou ont traversé cette phase d‘autodestruction. Rien que le fait de retenir ses expressions,  de garder ses rêves dans le noir et de se morfondre sous l’emprise de quelqu’un ou de la société : C’EST de l’autodestruction. Désolée.

 

Et c’est grave.

 

L’anorexie a été une autodestruction remarquable pour moi, dans ma vie. Elle a été progressive, je dirais qu’elle a duré au moins un an : du moment où j’y plongeais jusqu’à celui où j’ai décidé de guérir. Mais je m’en suis clairement servie pour me construire et pour comprendre, justement. Ma conscience faisait des pauses, certes… et puis elle revenait au galop à chaque fois.

Alors j’écrivais, je réfléchissais, j’analysais. Complètement. Et je trouvais des blocages, avec les défis correspondants : je saisissais l’opportunité de grandir, de Tout. J’acceptais l’aide et commençais à communiquer, peu à peu…

 

Seulement, certains êtres et pour des raisons qui se justifient totalement, s’enfoncent dans le sombre parce que Voir ce qui est fait trop mal.

 

On me parle de faits : la société, le désastre familial, les gens, les comportements, la lenteur du changement et le manque d’implication.

On me décrit des états, sensations et croyances : “la vie c’est de la merde”, “la vie ne sert à rien”, “je ne vaux rien”, “je ne comprends pas”, “je ne me sens PAS bien”.

 

J’entends complètement ces maux-là. Alors lis-moi bien si tu es dans ce cas :

 

La vie ta donné une réelle mission. Effectivement cela peu paraître perché tout d’un coup, continue quand même la lecture. Sache que tu es véritablement courageux.se d’avancer encore sur ce fin fil entre deux falaises, aujourd’hui. T’es courageux.se, et bravo à toi.

Je serais presque tentée d’affirmer que tu es en bonne santé mentale de voir tout ce bordel. Parce que oui c’est le bordel, t’as raison. Bravo, à nouveau, de poser tes yeux faces à cela, …maintenant à la place d’absorber tout ça, il va falloir t’énerver, et pleurer. Crier fort, exprimer par des mots, et faire exploser ton visage de larmes. Tu ne portes pas la misère du monde, de la planète entière sur ton dos. Tu la vois et cela est déjà bien suffisant.

Alors je te le dis : OUI, c’est de la merde. C’est de la grosse merde, le comportement et les attitudes, la logique et la démarche politique. La société VEUT nous tuer, tu as raison ! Rien est logique, absolument rien. La société tend à nous rendre MALADE, force de vendre des produits avec de plus en plus de sucres ajoutés ; des additifs alimentaires ; des produits véritablement toxiques dans les vaccins ; des médicaments dont nous pourrions clairement nous passer ; la désinformation complète et le mensonge dans absolument tous, tous les domaines ; les impositions d’heures, la pression des examens visant à la concurrence, à la comparaison, à la guerre. Fais attention à tout ce qui est normal : la norme… du mal, c’est ça la normalité. La société trompe totalement, et effectivement des êtres se plaisent dans ce confort cadré, restrictif et faux. Ils sont tellement empoisonnés ! C’est normal (norme du mal) de boire du lait d’animal ultra-modifié et stimulé, à l’âge adulte. C’est normal de gaver les animaux de médicaments. C’est normal de fouetter les animaux et de les montrer en spectacle tout beaux et tout roses. C’est normal d’utiliser des armes pour tuer ses frères, ses sœurs, les habitants de la même Terre. C’est normal d’appartenir à l’autre, d’être soumis.e, d’être en attente constante de validation extérieure. C’est normal d’appartenir à ses parents, puis à son conjoint, ou sa conjointe. C’est normal de s’engager dans une relation exclusive en théorie et baiser avec d’autres en cachette. C’est normal de donner le biberon aux nouveau-nés, et de les placer dans un moule dès leur naissance. C’est normal, même, de créer de nouveaux êtres sans réfléchir à leur vie, aux valeurs qui leur seront inculquées, à l’entourage qui participera à leur élévation. C’est normal de stopper sa réflexion, de l’éteindre, et de tuer ses sensations. C’est normal de se marier, et de promettre le plus gros mensonge au monde à un être que nous sommes censés aimer. C’est normal de se cacher pour pleurer, ou de ne pas pleurer du tout. C’est normal de simuler l’orgasme, de faire semblant. C’est normal de mentir pour se fondre dans la masse. C’est normal de respecter les normes du mal des genres et de se vêtir à la mode (mode qui change tous les mois). C’est normal de participer, par notre consommation ignorée, à la souffrance et la mort des pays loin de celui duquel nous vivons. C’est normal de gifler ses enfants, de les planter devant des écrans avec une tétine à la bouche. C’est normal de fuir et de fermer sa bouche.

 

 

C’est normal, et donc. C’est admis ? C’est toi qui choisis.

 

Moi, Christelle, je choisis de développer ma sensibilité. Je décide d’affirmer mes positions en société : par des mots, ma posture, mes apprentissages, mes sensations et émotions, mes pensées ! Je décide de croire en l’humanité. Je choisis de me diriger vers mon moi profond et intérieur. Je décide de développer considérablement ma Conscience et mes connaissances. Je décide de partager encore mes écrits ici. Je choisis de faire ma part le plus assidument possible et de véritablement aimer ma vie.

En revanche, je ne décide pas de m’adonner au monde ou de le porter sur moi. Chaque créature est une brique de ce monde, chacun EST ce qu’il devient.

 

 

Parce que des nouveaux atterrissent ici et voilà ce qu’on leur a soumis. Parce que des nouveaux arrivent ici dans cet affreux bordel. Tu sais, les consciences arrivantes sont de plus en plus élevées, la mission est urgente -bouge-toi le cul s’il te plait. Aujourd’hui, tous les outils existent et ils sont à la portée de tous. Aujourd’hui, il s’agit de grandir et d’agir, il s’agit d’ouvrir rondement les yeux quitte à ce qu’ils piquent, il s’agit de se débrouiller. Faisons chacun et chacune notre part, activement et consciemment. Parce que tu sais, quand tu pars, la vie continue… et les astres tourbillonnent encore.

L’heure est grave, désolée d’être brutale. Je suis sincèrement sensibilisée par la mésestime que peuvent avoir certains êtres d’eux-mêmes. Bien sûr, si t’en es là aujourd’hui il y a une raison. Ce que t’affrontes, t’es capable de le traverser. Et l’intensité de la noirceur vue aujourd’hui sera la lumière de demain !

 

Certains sont à la fois discret, multi-addicts : au sexe, au sucre, aux drogues, aux jeux vidéos, à internet, …anorexiques et boulimiques, alcooliques, …et véritablement, perdus.

Ils sont dans l’attente et sont engagé éperdument dans leur vœu de modifier les êtres de leur entourage. Et ils se tuent à faire cela, vraiment. J’ai connu cela moi aussi, mais tu sais : ceux qui ne veulent pas entendre n’entendront pas, alors occupes-toi de toi et de Ta Flamme, cela suffira.

 

A toi qui en es là aujourd’hui, je n’ai qu’une chose à te dire finalement :

 

Sois tu vis ton mal-être à fond, sois tu participes au changement positif et éclairé du Vivant.

 

 

Parce que OUI effectivement, tu ne les vois sûrement pas lorsque tu broies du noir, et pourtant, y a pleins d’actifs qui s’impliquent. Ce n’est pas la mission la plus facile, c’est toi qui sais s’il est mieux de ne voir que le noir toute sa vie, ou alors de mettre en avant sa lumière, et par conséquent d’attirer d’autres lumières à soi. Si t’en es là, c’est que tu es sensible et réceptif.ve. Et même si c’est dur, j’ai envie de te dire “heureusement !”, heureusement que l’état actuel des choses ne te laisse pas indifférent.e ! Cela signifie que tu es éveillé.e. Tu peux réunir toutes les forces en toi et révéler ta lumière, celle qui bousculera en positif le Vivant.

 

Tu peux réunir toutes les forces en toi et révéler ta lumière, celle qui bousculera en positif le Vivant.

 

Si tu ne connaissais pas le noir, tu ne désirerais pas la lumière. Tu le sais, en plus, certainement.

 

Je ne sais pas quoi te dire.

Je ne sais pas si tu me liras.

 

Toi qui me lis en tout cas, retiens ça : la conscience et l’action

 

Et si tu participes déjà activement au changement du monde, que tu t’y sentes nouveau ou déjà bien initiés 😉 Saches que c’est tout à fait logique de se remettre en question. C’est logique que les doutes font surface parfois. C’est logique d’être un peu déraillé parfois. C’est bon, t’es en santé. ALORS, CONTINUE.

 

 

Sans autre mot.

 

Enfin SI ! J’ai trouvé un cadeau :

 

“Ce que nous sommes aujourd’hui vient de nos pensées d’hier, et nos pensées présentes bâtissent notre vie de demain.” – Instagram

 

 

P.S. : Je t’invite à aller voir le formidable compte Pinterest où j’ai trouvé la photo :O

 

Christelle GuibouinCréatrice de Sons et de Mélodies, Créatrice des pensées nouvelles, Circulatrice des énergies et Régénératrice de la Vie.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *