SUR LE CHEMIN

L’Art de VIVRE dans un milieu inadéquat

J’aurais pu intituler cet article L’Art de VIVRE dans un milieu mort mais… non. Un milieu qui ne te correspond pas à première vue ou qui semble représenter un obstacle quasiment infranchissable n’est pas immanquablement un milieu mort. Il pourrait se définir comme tel dans le sens où les vibrations sont absentes, certes. Mais le fait est qu’à mon avis, nous avons déjà été mort à un moment donné de notre vie – même si le terme est excessif. Ce milieu peut être “vide” mais il peut aussi tout ordinairement ne pas s’accorder à tes fréquences vibratoires. A tes vibrations tout court en fait.

L’Art de chouchouter perpétuellement ses étincelles de vie dans un milieu consternant peut s’appliquer à court terme ou à long terme. Pour votre santé, il sera préférable que l’expérience soit seulement occasionnelle.

Le principal est d’être toi. J’ai trouvé, ce matin, ma définition théorique de l’Amour. L’Amour, c’est donner vie à sa propre Âme D’Enfant, et l’Amour de l’autre, c’est l’aider à faire de même. Et si cet autre n’est aucunement réceptif, alors l’Aimer consistera à naturellement lui donner envie de faire de même. Je m’engage à pratiquer cet Art, et toi tu as une définition de l’Amour qui te correspond ?

S’aimer consisterait alors, selon moi, à se respecter de manière à maintenir vivants et pétillants tes feux du cœur ! Tes vibrations doivent se maintenir vivaces peu importe où et avec qui tu te trouves. La puissance n’est pas aux parasites. Les parasites apparaissent dès lors que nous leur donnons le pouvoir d’apparaître.

 

La règle d’Or. Ferme les yeux et ressens la totalité de tout ce qui est okay pour toi. Dès lors accordé.e, inspire profondément. L’air doit pouvoir danser et gigoter dans ton corps : ton corps devient la plus ample salle de danse qui soit 😀 (oui je sais que tu trouves l’idée chouette). Tu nourris tes cellules une à une, par la puissance de tes pensées, de tes images à qui tu donnes naissance. Tes cellules sont alors en harmonie avec qui tu veux être : elles sont vivantes et pétillantes !!!! Ensuite, imagine que ton organisme tout entier est une cellule, tu imagines une membrane de lumière autour de toi. Bulle.

Conseil d’utilisation : Cet exercice est à pratiquer à Volonté, il vous permettra d’être en conscience lumineuse dans ce qui pourrait rapidement devenir un brouillard malheureux.

Lorsque tu dois vivre au long terme dans un milieu semblablement inadéquat, tu dois d’abord accepter que tu ne baignes pas dans la facilité. La règle d’Or consiste toujours à se respecter soi-même et à respecter autrui. Tu dois Être, un point c’est tout. Cela ne signifie pas que tu dois t’enfermer dans un igloo et paraître ainsi glacial extérieurement. Non ! Souhaite le bon jour à tes frères mais ne porte pas leur peine sur ton dos. Cette peine, d’ici, est le plus souvent un sentiment subjectif que nous seuls émettons. Elle peut être réelle ou non réelle, consciente ou inconsciente. Elle peut même refléter une partie de notre soi… souvent difficile à admettre… Effet miroir ou, au contraire, quelque chose que nous ne nous octroyons pas ! A réfléchir, mais quelque fois ça ne passe juste pas, c’est tout (j’écrirais je pense un article à propos).

Lorsque tu sais ce qui t’épanouit, fais ce qui t’épanouit. Cela entretiendra tes jolies vibes et tu pourras émettre ces vibrations spontanément. Pour ma part, j’écris, j’apprends, je caresse la nature, je flûte et je danse. Je nourris favorablement mes relations, je chante. Je veille à surkiffer tout ce que je fais.

Vis en conscience de tes actes et nourris tes rêves. Les antibiotiques antistress ne feront que te doper (te duper), ma vérité réside dans la responsabilité. Il y a des montagnes de gens inspirants et pétillants dont la seule mission est d’inspirer et de pétiller ! Va les chercher, va chercher ces Mère-veille qui t’insuffleront la vie. <3

Et enfin, la partie à ne pas oublier trace un point de vue qui est le mien, qui ne nous vient pas à l’idée de manière évidente et qui, lorsqu’il vient nous met en malaise de croire : c’est qu’il n’existe pas de milieu inadéquat. David Laroche dit que tout ce que nous vivons amplifie qui nous sommes, et je suis tellement d’accord ! Certains moments sont complètement fun pendant que d’autres ont goût amer, je pense que l’équilibre entre les deux nous permet d’avancer en apprenant infiniment sur soi-même et sur le monde.

 

Amoureusement, j’ai eu l’impression d’avoir rédigé une ordonnance médicale à tout ceux qui ont du mal à vivre harmonieusement avec le monde. Si tu as une expérience à partager concernant un milieu “inadéquat”, partage-là en commentaire, avec tes ressentis, tes réactions, tes réflexions !!!

4 Comments on “L’Art de VIVRE dans un milieu inadéquat

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *