SUR LE CHEMIN

MeditaSON : une Aventure !

Alors voilà, je vais tout te dire ici sur ma campagne de crowdfunding. Ce que j’ai fait et ce que je n’ai pas fait.

J’y ai pensé longuement avant de la publier, de la proposer même à ulule. J’ai pris connaissance de la plupart des plateformes qui permettaient de mettre en avant des projets à financer par la foule (crowd). J’ai lu de nombreux articles techniques, plusieurs fois pour les comprendre, sur les matériels musicaux nécessaires pour composer à la manière dont MOI je veux composer. Ma vision et mes idées à ce propos ont déjà évolué à ce jour :

  • Je veux créer le son avec d’autres créateurs de sons ;
  • Je veux composer sur-mesure, encore et encore ;
  • Je veux composer personnellement ;
  • Je veux enregistrer ma voix ;
  • Je veux enregistrer mes morceaux de flûtes, improvisés ou pensés en amont ;
  • Je veux parfois mélanger ma voix et ma flûte, parfois pas ;
  • Je veux tenter les superpositions de ma voix et de ma flûte ;
  • Je veux continuer de découvrir ma voix et ce qu’elle cache pour la mettre au profit des vies sous la forme la plus juste et la plus qualitative, ainsi que la plus optimale en terme de valeur ;
  • Je veux intervenir de façon éphémère à des stages, des séminaires, des ateliers, des cercles, avec mon son improviser pour méditer ;
  • Je veux que mes créations soient une invitation à l’introspection : c’est-à-dire à la remise en question de l’état actuel des choses tant extérieures qu’intérieures, de ce qui bloque, de ce qui élance, etc.

Durant cette campagne de crowdfunding, j’ai appris immensément sur moi-même. Je me suis aussi rendue compte de la manière dont mon être tout entier avec mes ambitions pouvaient être compris ou non. Je remercie ceux qui ont compris autant que ceux qui n’ont PAS compris.
Vous m’avez tous richement appris et j’ai pu extrêmement grandir de cet équilibre.

Ce que j’ai fait alors, pour continuer, c’est parler à des professionnel pour décider et choisir quel matériel pourraient me convenir à moi. J’ai appris des termes très techniques pour moi qui n’est pas une geek et qui aime les choses simples pour passer le moins de temps possible devant l’ordi, et le maximum de temps à créer et marcher, danser sur la terre !
J’ai fini alors par opter pour des micros pour m’enregistrer.
Pour composer de façon globale, j’ai pris connaissance de l’existence de multiiiples séquenceurs (logiciels de compositions), d’interfaces audios (cartes son externes) et de tous les PC possibles et imaginables en plus de leur évolution exponentielle :O

Mon choix fût fait. Tout était prêt. J’en ai parlé à deux-trois proches, puis j’ai rendu le projet visible sur le net le mardi 17 octobre, anniversaire de mon papa.

J’étais excitée. J’étais énergisée. J’étais remplie.
J’ai commencé à communiqué, d’abord à mon cercle familial. Incompréhension.
J’ai très vite contacté d’autres artistes merveilleux qui ont très vite compris et qui m’ont soutenue.
J’ai relancé mon cercle familial et amical. J’ai énormément grandi personnellement.

Mon ambition du premier jour était très grande : atteindre les premiers quatre cent euros (tant qu’à faire, hein). J’ai reçu les dix premiers et je sautais déjà au plafond !!!!!

Au bout d’une semaine alors, les vingt pour cent n’étaient pas atteint, je ne comptais plus sur le cercle numéro un, alors j’ai publié mon projet sur les réseaux sociaux.

Il y a une règle très importante dans le crowdfunding, une règle que je n’ai pas respectée, c’est celle d’atteindre les vingt à trente pourcent AVANT de communiquer la campagne sur les réseaux. On illustre cette idée avec le restaurant plein et le restaurant vide. Vers lequel sommes-nous attiré.e.s ? Celui le plus blindé, le plus kiffé, reconnu et le plus vivant. C’est pareil dans la psychologie humaine : lorsque nous voyons que déjà des gens ont soutenu un projet, nous sommes plus facilement tentés d’accompagner ces gens et faire de même. Sinon, ce n’est pas crédible, on quitte la page et voilà. Je précise que ceci est une idée générale des comportements. GENERALE, donc en gros ce n’est pas la vérité pour tous, ok ? 🙂

Donc je n’ai pas respecté cette règle.

De plus, tu l’as peut-être déjà compris : j’ai préparé mon projet avec exclusivement moi-même. J’ai appris ensuite qu’en fait, tout se passe AVANT.

Une autre règle non respectée se résume par cette phrase : Une campagne de crowdfunding, c’est une campagne de communication. Certes, j’ai beaucoup communiqué, sauf que je l’ai fait toujours de la même façon (des rappels sous les articles, des posts instagram ou facebook sous plusieurs angles et des tentatives en face to face*) et toujours au même public.

Je remercie immensément Camille (écrit), Marie (écrit et audio), et Cyrielle (live facebook) qui on écrit ou parlé de moi à tout leur réseau, de manière flamboyante ! Plein d’amour pour vous !!!

Mes tentatives en face to face m’ont également appris de dingue ! Elles m’ont permis de m’exprimer de la façon la plus juste possible, la plus explicite. Elles m’ont réellement fait grandir encore ! 😀

Et tous mes écrits sur moi, sur le son, sur MeditaSON en général ont su me rapprocher encore plus du rapport que j’ai avec le son, avec ma voix, avec ma flûte et, surtout le message que j’émets à partir de cela.
Pour quoi moi et le son, pourquoi le son et moi ? Pendant cette campagne j’ai continué de pratiqué, j’ai fait bougé ou ancré des trucs chez moi, comme j’ai pu bousculer d’autres êtres humains…
Tout cela n’a fait que s’amplifier, grandir de sens et de résonnance et Affirmer qu’il y a, en effet, quelque chose à propager en rapport avec le son. Que je précise, tout autant lié avec les corps. <3

La somme créée de l’addition de chacun des dons est de 280€. Chaque contribution a été une vague de chaleur immense dans mon corps. Des soutiens de créatures connues et n’ont connues, qui ont su sentir les rayons de la flamme de mon Âme.
Merci.

Merci aux retours bousculants et désagréables desquels j’ai su véritablement grandir et libérer.
Merci pour cet apprentissage humain de DINGUE.
Merci à chaque euro intentionné.
Merci aux conseils, aux regards pétillants, merci pour l’intérêt de ceux qui en ont eu un !
M.E.R.C.I.

Merci à ceux qui y croient encore…. dont moi 😀 Puisqu’effectivement tout est en route !

Pour te tenir au courant, j’ai réadapté mon investissement vers un enregistreur de qualité, avec un pied et puis le logiciel.
 

 

Christelle GuibouinArtiste du Son et des Corps

One Commnet on “MeditaSON : une Aventure !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *