SUR LE CHEMIN

Pour qui ?

Auteure de la photographie

 

Aujourd’hui j’ai envie de te poser une question : Pour qui tu vis ? Tu peux imaginer un instant la liste de toutes tes activités. Kiffes-tu ce qui constitue l’ensemble de tes journées, l’ensemble de ta vie actuelle et, finalement, ce qui constitue qui tu es ?

Combien de fois agit-on par politesse, pour faire plaisir à l’autre ou parce que soit-disant “ça ne se fait pas” ou “c’est égoïste” ? Pour qui tu vis bordel ? Tu crois vraiment que si tu refuses de te servir une seconde fois, pour ton bien, chez ta grand-mère, cette dernière va t’en vouloir tout le reste de sa vie et que cet acte de refus vient de rater sa vie ? Non mais, non ! Combien de fois agit-on pour l’autre, en s’auto-pénalisant, en se mettant au second plan, dans le rang de la sous-importance, ou voire même qu’on se cache sous le canapé pour ne gêner personne ?

Avant je pensais que faire du sport ou manger “sain” (manger sain c’est souvent remarqué) chez des gens allait constituer LE drame social. Je demande de l’eau plutôt qu’un soda ou de l’alcool. Je surprends et j’étonne parce que le plaisir et l’aise de la créature qui invite, c’est d’offrir à consommer. Et moi, ma boisson c’est l’eau, et je viens pour échanger un moment, pas des conneries. J’étonne parce que je veille à m’écouter. Je veille à vivre en accord avec mes rêves, à prendre soin de mon corps mais aussi de mon âme, je veille à me respecter. Je me ressource en dormant, je me nourris d’aliments qui me font envie, d’air frais et d’activités qui me passionnent de ouf. Je veille aussi à agrémenter mes relations, quelles qu’elles soient, et c’est réciproque.

En agissant pour moi, je suis vivante. En agissant pour moi je vibre aux fréquences du surkiffe total et c’est ainsi que je peux générer tout mon amour pour mon entourage.

Le monde reçoit ton énergie.

Quand tu n’agis que pour le soit disant plaisir de l’autre (tu n’en sais rien, en vérité, de ce qui lui fait plaisir), tu te frustres toi-même, vis dans un océan d’angoisse et te fais tout.e riquiqui. Niveau énergie envoyé, c’est assez médiocre. Tu te mutiles toi-même et, au passage – parce que non, ce n’est pas suffisant – tu émousses, à regret, un temps de partage qui aurait pu s’avérer explosivement joyeux. C’est quand même dommage, je t’assure !

 

Alors

Pars en Afrique du Sud ou en Norvège pendant trois ans si t’en as envie. T’appelleras ta famille et tes amis tous les jours s’il le faut, mais en parallèle tu expérimenteras pleinement un passage de vie frémissant et kiffant.

Sois orchestrateur.trice en plus d’être secrétaire si tu le souhaites, je te parie que tes enfants se feront un kiffe de voir tes bras gigoter tout le temps et tes cordes vocales, surtout, chantonner de bon matin.

Puis ce soir, fais une sieste au lieu de laver tes assiettes. Ainsi tu seras en forme, magnifique et de bonne humeur.

 

En agissant pour toi, tu agis POUR le monde. <3

 

 

Réfléchir c’est bien, psychoter c’est maladif.

One Commnet on “Pour qui ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *