Pourquoi la Nudité ?

Pourquoi la Nudité ?

Ma réponse : Pourquoi pas ?

 

Okay, oui bien sûr j’ai été comme toi qui me lit, à un moment de ma vie moi aussi.

Lorsque j’ai eu l’idée d’inviter Marie Guibouin dans un tel projet : des photographies de moi, nue, dans un jardin public à cinq heure du matin, je tenais très fort à ce que cela soit un secret close, rien qu’entre nous deux. Et les photos, c’est pareil, j’avais même ultra-peur qu’elles passent par internet pour le transfert, pourvu qu’elles ne soient sauvegardées soudainement par un inconnu (on ne sais Jamais !).

 

Le truc, c’est qu’aujourd’hui un message fort et puissant me tient à cœur.

 

Hier, j’ai été mise face aux croyances du catholicisme : la nudité c’est mal. Je n’ai absolument rien compris, car pour moi, la nudité c’est tellement beau et intègre !

Parce que trop d’humains se servent des vêtements pour se camoufler, parce que trop de gens se contentent de soulever un poids et de le balader partout où ils vont (obligation technique, pour le coup) à la place d’y faire régner la vie et la lumière.

Parce que trop, là encore, ont la fâcheuse tendance à poser leur mains et-ou bras en face du ventre, pour « la pauvre petite bosse », c’est secret. Les athlètes, les fit gens, les boys musclés, eux non ils ne font pas ça : en sous-vêtements ils contractent tous leurs muscles et montrent avec fierté (et heureusement !) le travail accompli et ainsi sa preuve esthétique.

 

Mais c’est quoi un corps adéquat ? Est-ce forcément un corps aux tablettes de chocolat mises en vue, et aux biceps bien dessinés ?

Je ne suis pas sûre.

Ce critère ne me semble pas être LE bon, ni suffisant.

 

Le corps adéquat, à mon sens, c’est la vie, en intégrité, de l’âme et de l’esprit qu’il intègre. C’est une œuvre prise en compte dans sa globalité, dans laquelle nous faisons consciemment régner la vie, le mouvement, la clarté. Nous ne sommes pas obligés de se balader nus dans les rues. Le corps adéquat, c’est ta vie.

C’est un corps, une matière qui demeure la tienne un temps et par laquelle tu sens : les bobos, les blessures, l’anxiété, la peur, les palpitations amoureuses, le calme, la fatigue aussi, la joie.

 

Très longtemps, j’ai ignoré tout cela. Il faut dire quand même que j’ai eu très peu de douleurs corporelles, au niveau des articulations par exemple. Moi, mon point sensible était -et est toujours- le ventre, l’estomac, les intestins, enfin tout ce qui se trouve à ce niveau-là. Un temps, je n’y ai jamais, au grand jamais, prêté attention. Toujours, toujours j’avais pourtant un réel mal de ventre avant d’aller au collège : jamais je n’y tenais compte, j’avais l’habitude.

Et c’était pareil pour tout, on aurait pu me mettre des points dans les joues (un  peu violent, là : danger), et bien mon mental prenait toujours le dessus, comme un réflexe, le plus rapidement possible et faisait s’envoler toute sensation de douleur. C’est assez chelou, oui, tout autant dangereux, vraiment. Je le répète comme dans nombreux de mes articles : refouler c’est la mort -mais rien n’est irréversible alors no panic, tu peux faire un voyage dans ton corps voir un peu ce qui s’est enregistré toute ta vie durant ;-).

Pour moi, refouler la douleur, okay c’est un moyen pertinent de protection dans l’immédiat, mais c’est l’alerte au danger et à la maladie dans le long terme. Vraiment.

 

Alors un corps c’est avant tout le centre des sensibilisations, toutes confondues. Il est le récepteur de la douleur, des coups, des soins, des messages aussi.

 

Si les sensations corporelles ne sont pas prises en compte et exprimées par des mots ou écoutées par l’action (dormirrr), l’unicité n’est pas là. -ET ça peut être grave.

 

J’ai donc un véritable rêve qui serait celui que chacun prenne le temps de vivre plutôt que de courir après la vie. Une vie proche de son corps et de ses vœux afin que chacun porte son message sans pour autant s’acharner dessus et faire des mini burn-out chaque semaine. Une vie sous les cocotiers, une vie de convivialité.

 

L’intuition arrive donc. Et l’intuition, c’est la parfaite notion qui désigne, en un seul joli substantif : l’union entre l’âme, le corps et l’esprit. Agir avec et grâce à son intuition, se laisser diriger par celle-ci en toute confiance, c’est accepter la présence de son âme dans l’intégrité de ses cellules, tendre vers un état d’esprit où la foi règne et être en connexion intégrale avec son corps. Je crois en l’intuition et en sa puissance d’unité et de réconciliation à son corps.

 

Le sport, c’est avant tout le mouvement. L’engagement de son corps, à mon sens. Choisir d’aller au marché à pied plutôt qu’en voiture, ouais, c’est honorer la vie et la puissance de son corps. Partager en groupe ou tout seul une pratique physique, c’est engager la vie, sa vie, honorer sa présence dans son corps.

 

Et le corps c’est aussi le contact, l’échange relationnel, exigé dans la chaleur d’un amour réciproque, comme d’habitude !

 

Puis la Nature…  je ne sais pas si c’est une généralité, mais la Nature est puissante sur cette unité par la douceur qu’elle apporte, le renouveau qu’elle nous invite à inspirer, l’énergie qui circule dans nos membres lorsque nous la contemplons. Si tu n’as pas lié d’affinité avec elle, et bien je t’y invite : va courir dans un champs ou visiter un jardin urbain, tu m’en diras des nouvelles !

 

Voici toutes ces lignes pour t’inviter, avec tout mon amour et des cœurs tous rouges, à faire habiter la vie dans ton corps, en te rapprochant de ses sens à chaque instant. C’est le corps, ici sur Gaïa, qui réunit l’âme et l’esprit si tu lui autorises. Un corps intègre est un corps à qui on apporte, avec responsabilité, amour, discipline, bienveillance et chaleur, de l’amour, de l’attention, de l’écoute et du respect. Cela prend en compte chaque décision, l’entourage et l’environnement choisi, le temps majoritaire dans certaines activités, l’entretien de ses pensées, l’estime de soi, la nourriture par l’assiette, la guérison, le pardon !

 

P.S. IMPORTANT : Je tiens pertinemment et profondément et ennntierely à REMERCIER du fond de mon cœur, Marie pour son encouragement dans Chacun de mes actes et pour toutes ses séances de Photothérapie (passées et à venir…). <3 <3 <3

 

 

 

Christelle Guibouin

Artiste de l’Âme, du Corps et de l’Esprit

Artiste du Son, Flûtiste énergétique, Compositrice

 

 



4 thoughts on “Pourquoi la Nudité ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *