SUR LE CHEMIN

Quand j’ai réalisé ça !

Punaise, c’est ouf. Et j’adore totalement toutes ces découvertes que je réalise lorsque je fouille en mon intérieur. Tu fais cela, toi aussi ?

J’ai réalisé un comportement particulier que j’avais adopté lonnnngtemps durant, à l’école. J’ai été atteinte par la hiérarchie qui s’imposait, ainsi que par les ordres de tous les “plus grands que moi”. Résultat ? Je remarque que, j’en ai eu, des difficultés à me démarquer, à avoir confiance en moi, à admettre que oui, ma voix est tout aussi vraie et recevable que celle d’un autre. C’est ouf.

J’ai été sensible, aux ordres et aux devoirs que les grands me donnaient. Les grands, tu sais, ceux debout sur l’estrade pendant que toi tu es assis(e) le cul sur une chaise en bois. Tout doit en plus être fait le plus vite possible, sinon tu es punis ou mal vu, retenu et pointé du doigt. Résultat, pas de vie, réflexion et être profond -les rêves qui vont avec- mis de côté. ET C’EST GRAVE.

Je tiens ici à préciser que je ne fais pas le réquisitoire de l’école et je suis d’ailleurs très fière d’avoir pu apprendre et cultiver ma curiosité en son sein.

Mais y a tout de même un GROS problème, auquel moi personnellement j’ai été sensible il est vrai, mais je ne suis certainement pas la seule.

 

Le grand a raison, moi je ferme ma gueule. J’ai remarqué que j’appliquais cela à chaque nouvelle rencontre. L’adulte sait, l’adulte a une expérience et des arguments plus fondés, plus appuyés. Moi, je suis jeune, rêveuse et utopique, je ne connais pas encore les difficultés de la vie, je suis encore inconsciente, vide et pauvre, je vais voir par la suite que la vie, c’est horrible.

TA GUEULE.

Voilà, ça, c’est fait 🙂

Je ne suis pas d’accord. Et personnellement je suis une admiratrice gigantesque du jeune âge, puisque là, la programmation sociétale n’a pas encore été faite. Ce n’est pas pour rien que les décalages de croyances et d’état d’esprit sont remarquables… Enfin, moi je les vois.

Je suis donc une fabulatrice du jeune age, qui pour moi est Considérablement Puissant. Les jeunes savent, je crois. – Bon, au passage, je n’ai rien contre les vieux mais là j’écris un éloge aux jeunes, un peu quand même.

 

J’ai réalisé à l’école, quelque chose qui est une conséquence de la gestion d’un groupe imposant je pense, à quel point dire un mot de travers, rire trop trop fort (bon, rire tout court aussi parfois) et s’étirer trop ouvertement comme un chat était pointé du doigt. Moi, face à cela, je me la fermais, j’étais sage et modèle, très calme, et je faisais ma life. J’absorbais les informations… bon, un moment j’ai tout remis en question et je me suis demandé pourquoi c’est ça que j’apprends, pourquoi de cette façon-là, d’où cela vient, qui impose ça, et pourquoi ça fait chier tout le monde autour de moi

Moi je kiffais apprendre et je kiffe toujours. Maintenant il est vrai à mon sens que ce n’est pas à l’école qu’on apprend réellement à vivre, et que tous les enseignants devraient vivre l’euphorie à chacun de leur cours, kiffer les enfants, ados et adultes (ceux à qui ils s’adressent, quoi), être passionné par le domaine qu’il enseignent, se sentir LIBRE et se fendre la gueule à chaque cours s’ils le veulent. Voilà. C’est aussi simple que cela.

Et puis si des enseignants ouverts d’esprit qui souhaitent changer le monde, ou au moins la façon d’enseigner, alors envoyez-moi un mail et je vous interview ! Je sais que vous existez, et vous avez le devoir, la Responsabilité de vous montrer. C’est primordial.

 

En définitive, je dirais que chaque voix est au même niveau, est recevable, riche et unique. Peu importe l’âge, le sexe, le niveau social, les rêves portés, le bien-être ou le mal-être. Tout cela ne définit pas un humain, et en plus ça bouge tout le temps. Le plus important, c’est là où toi tu vibres, c’est ce qui te révoltes sans que tu comprennes pourquoi, ce qui te touche et ce qui t’attriste mais également ce qui te passionne, te fascine et t’excite, ce qui fais sens chez toi et ce dans quoi tu es prêts à t’impliquer pour ta vie, le Vivant Intégral et l’Avenir.

 

 

Voilà un message qui vient du cœur, avis aux professeurs !

Si tu penses un instant que ce message peut faire sens chez quelqu’un de ton entourage ou de celui de ton voisin, alors partage à volonté !!!

 

Christelle Guibouin

Artiste de l’Âme, du Corps et de l’Esprit

Artiste du Son, Flûtiste énergétique, et Compositrice

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *