SUR LE CHEMIN

Quand t’es là, T’ES LA

Tu sais, je pense que si j’interroge dix créatures qui vivent leur vie à fond et réalisent leur rêvent, aujourd’hui, sur leur parcours de vie, elle vont me décrire un phénomène déclencheur super-tragique qui les a éveillé. Je viens à toi, ou tu es venu.e à moi pour lire que cet évènement super-tragique n’est pas une nécessité. Tu peux probablement t’en passer, ou en tout cas te passer d’en vivre un second ! :O

Je pense que la plupart de ceux qui vivent VRAIMENT ont subit ce truc réellement éprouvant. Ils ont dit “coucou” à la mort, l’ont visité ou ont faillit le faire. Il ont passé de longs jours à l’hôpital : pour se réalimenter, soigner une brûlure gigantesque ou rééduquer un de leurs membres. Ils ont fait des adieux douloureux, ou ils ont souffert, un peu trop longtemps.

En ce sens alors, donc lorsque l’évènement sert d’alarme de VIE, la souffrance, la douleur est belle. Enfin, c’est surtout les effets vécus de la suite qu’elle procure, qui sont respectables, dirais-je. Ici, je viens hypothéquer qu’il est possiiible de s’en passer !

Il est possible d’avoir de grosses prises de conscience sans percuter un arbre avec sa voiture et plonger dans la marre.

 

Tu vas me dire, et moi aussi je me le dis d’ailleurs, qu’il faut bien voir la souffrance et ce que nous désirons pas, afin de choisir par la suite et distinguer ce que nous désirons. C’est vrai !

 

Seulement, par ce partage, je veux te dire quelque chose d’important :

Si t’es addict à l’alcool ou aux tomates, et bien, sois en conscient, vis-le à fond, ça t’apprendra quelque chose de fort pour la suite de ta vie, c’est sûr. …SI un jour tu veux bien la voir et foncer dedans 😉 (dans la vie !).

Si t’es là, depuis trop de jours, de mois voire d’années, dans ce confort du sans effort ou de l’ultra-lent dans ta vie… si t’es là, à savoir un peu, mais pas trop, à faire les choses, des tentatives mais juuuuste à moitié –ce que je comprends, no panic, alors, là, il est possible pour toi de sortir de là. Sauf si t’as envie de continuer un peu dans ce bordel tout grisâtre inintéressant dans lequel tu te fais littéralement chier. Oups.

 

C’est possible pour toi, aujourd’hui, d’éclairer l’être puissant que tu désires être. Tu le sais, tu te connais, or tu n’as peut-être jamais mis les mots dessus. Alors, les mots, trouves-les.

 

Demandes-toi ce qui ne va pas et ce qui va dans ta vie.

Demandes-toi quel est ton idéal de vie.

Écrit. Cet idéal, tu peux le créer. Pour de VRAI.

 

 

T’as pas besoin d’être passionné.e par une seul activité, au contraire. T’as pas besoin de te développer des croyances fortes face aux espaces invisibles et divins. T’as pas besoin de savoir comment t’alimentassietter, même si cela pourra t’aider –tu verras 😉 T’as pas forcément besoin, même, de respecter les codes sociaux (et il est fort probable que c’est le contraire qui t’appellera, peut-être).

 

Ce dont tu as réellement besoin, c’est de Connaître Précisément TES Rêves et d’Agir Pour Les Concrétiser. Quel que soit le moyen utilisé.

 

Tu peux te débrouiller, penser par toi-même, te rendre responsable, unique, et #icitonprénom.

Tu peux devenir la Flamme du #icitadatedenaissance née à #icitavilledenaissance à #cetteheurelà et par le biais de #telsparents.

 

Les outils sont là, autour de toi et EN toi. Tu peux chercher, sur internet, des articles, des livres, des vidéos, des films, tu peux chercher, rencontrer, accepter et refuser. Tu peux te tromper, aussi, et distinguer ce qui te va et te correspond, ce qui ne te va pas et ne te correspond pas (ou plus).

 

J’appellerais toujours la conscience et la vérité… je crois. Si j’en avais la possibilité, je ne te virerais pas de la planète si t’as décidé d’oublier tes blessures, de mentir tout ton passage durant et d’installer les réelles barrières protectrices dans ta vie, généralement celles que la société t’a donné volontiers. Si j’en avais la possibilité, j’irais juste te souffler dans l’oreille d’assumer ce mode de vie. Il n’est pas mal, ni bien. Il a sa place, tu as ta place, la diversité des gens et des attitudes, des réflexes, des pensées, etc….. permet à ceux qui le veulent bien, de distinguer, tester peut-être et surtout, Choisir.

Alors merci d’être, qui que tu sois !

 

 

Le propos de cet article est tout de même de te dire que …Quand t’es là, t’es là. La vie est à toi dès lors que t’atterris.

 

 

Je t’envoie plein de conscience !!!

 

Bon, attends je ne peux pas te quitter ainsi, sans ne t’avoir évoquer ce qui suit…

 

Selon ma vision personnelle et totalement subjective des choses, être qui tu souhaites être va demander quelques stock de larmes et quelques autres variétés de couleurs pour ton visage (pour la colère, juste ou non, ..couleur rouge assurée – tu deviendras rose pour la joie qui suivra). Cela va certainement te demander des tortures mentales et émotionnelles. Cela va éclairer certainement des trucs de toi en toi que tu n’aurais pas spécialement voulu voir, des choses qu’il est pourtant nécessaire de regarder voire décortiquer pour Quitter. Ce sont ces choses-là, en général, qui te bloquent dans tes vœux les plus profonds.

Y a certainement d’autres alternatives, y a des tas immenses de moyens pour ne pas voir ça ! Or, de mon point de vue à moi, regarder ces couches de couvertures bien crasseuses en face, de les apprécier même, et de les quitter, est la solution qui me fait le plus kiffer, le plus peur aussi il est vrai, et le plus AVANCER. C’est la solution qui me permet de me créer telle que je souhaite réellement être. Je trouve que ce principe-là –qu’on pourrait mettre dans ma liste des Principes Nouveaux du Nouveau Monde (et tous ne font pas partie du Nouveau Monde, et t’as le droit)– davantage pur et porté vers l’autonomie, presque l’autosuffisance, et la liiiiibeeeertééééé !!!!!

 

Et pour participer à la ouf Retraite Deviens Qui tu Es avec Marie Guibouin, celle que j’évoque sur de nombreux récents articles et qui te permettra de te poser dans un environnement chaleureux et abondant de bienveillance… c’est par ce lien, Madame ou Monsieur ou Les Deux 😉

 

 

 

Christelle GuibouinCréatrice de Sons et de Mélodies, Créatrice des pensées nouvelles, Circulatrice des énergies et Régénératrice de la Vie.

One Commnet on “Quand t’es là, T’ES LA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *