SUR LE CHEMIN

Réfléchir c’est bien mais pas trop quand même

Je vous assure, le retour sur ce blog n’a pas été si facile.

Écrire pour toi, c’est travailler. Travailler la manière de transmettre une idée, un message, une lumière. Effectivement, je me prends la tête et me torture l’esprit.  Je suis certaine que, toi aussi, qui veux partager au monde entier, tu doutes ET C’EST NORMAL. Maintenant, la question à se poser est la suivante : que choisis-tu de faire de ce doute ? Tu le mets où ? Tu le cautionnes, tu ne le cautionnes pas ? Il te fait avancer ou, au contraire, il te freine ? Plus que me bloquer, ces hésitations et insatisfactions m’ont paralysé. Subséquemment, impossible d’aligner deux mots !

Belle âme, je t’assure que chacune de tes idées n’arrivent pas par hasard. Elle arrivent à toi parce que tu es LA créature du l’Univers ici à cet instant POUR partager CE message qui inspirera tant d’autres habitants de Gaîa à faire de même, à se débloquer, à se tromper, à oser tout simplement. Réfléchir, c’est bien. D’ailleurs, je t’invite à réfléchir : réfléchir sur les actions qui te correspondent et celles qui ne te correspondent pas – ou plus, réfléchir et remettre en question les relations que tu entretiens, réfléchir sur ta consommation : est-elle en adéquation avec tes valeurs ? est-elle respectieuse d’un monde meilleur ? Ce monde meilleur que tout le monde prie… Agir consciemment, attentivement et fièrement, c’est s’impliquer pour ce monde que tu veux meilleur. Toutefois, réfléchir à l’excès ne sert à rien, n’apporte rien. Hier par exemple (parfait exemple d’ici), je voulais écrire pour toi. Je voulais écrire pour présenter ce blog, pourquoi Dans.eVibration. Je voulais choisir les mots justes et les bons liens. La bonne suite, les bonnes phrases. Celles qui t’éveilleront toi mais que ton voisin, ta maman et ton neveu, pourront capter tout autant. Et je me suis paralysée. Tout est devenu flou et nébuleux. Cette présentation viendra, assurément. La seule écriture juste correspond finalement à celle qui s’avère en adéquation avec moi-même. Celle qui coule naturellement, tel un ruisseau. Celle qui ne demande pas d’effort, seulement de l’investissement, de l’envie, de l’avidité. Celle qui se forme lorsque tu savoures enfin le fait que oui, tu es une lumière et tu peux rayonner et inspirer.

Aujourd’hui souhaite, rêve et agis, réfléchis mais pas trop quand même 😉

 

 

 

One Commnet on “Réfléchir c’est bien mais pas trop quand même

  1. Génial de te savoir de retour ici ! Bravo pour ce nouvel article, le premier d’une longue série à venir <3 <3 <3 Tu vas voir, on se sens plus légère quand on arrête de "trop" réfléchir 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *