SUR LE CHEMIN

Ton corps est unique

Alors voilà. Voilà ce qu’il s’est passé avec mon corps… Le contrat de rupture avec ce que je vais te conter ici a été signé tout à l’heure par moi-même, par ma force de lumière, mon enfant intérieur, mon symbolique cœur tout rouge.

 

Il s’est passé que je l’identifiais aux corps d’autres êtres. Il s’est passé que je connaissais presque mieux l’image que représente des corps extérieurs et distincts du mien, que le mien.

Il se passait que s’alimenter et se bouger était trop fusionnellement associé à l’esthétisme. Au désir de tendre vers ces images aussi  diverses et variées, qui encore une fois sont l’extérieur de moi. Chacun de mes actes avait pour visée la suivante : modifier.

 

Ton corps est ton corps.

Mon corps est mon corps.

Son corps, est Son corps.

 

 

Le squelette est unique.

La longueur est unique : celle qui se mesure de la plante des pieds et qui s’élève en se limitant à la dernière membrane du haut du crâne, la longueur du corps dans sa globalité.

Les longueurs sont uniques : celles des mains et des doigts, des pieds et des orteils, des cuisses, des jambes, des bras, du dos, et du cou.

La forme du nez, des oreilles, des yeux, de la bouche, sont uniques.

La couleur du corps est unique.

La couleur des yeux est unique.

La texture des cheveux est unique.

L’épaisseur des os est unique.

La fragilité de la peau est unique.

La forme des fesses, des seins et du ventre est unique.

La voix est unique.

La pilosité est unique.

L’odeur est unique.

La forme du sexe est unique.

La mâchoire est unique.

L’aise à digérer est unique, les intestins sont uniques.

et caetera.

 

Ce que le corps reçoit, désir et n’a pas est tout autant, unique.

Le rythme qu’il suit, ses mouvements, ses activités, le temps investi dans ces activités, le sommeil, le temps du sommeil, la profondeur du sommeil, la proximité à la nature, et, même, les pensées.

 

T’es unique.

Je suis unique.

Il est unique.

Elle est unique.

Ael est unique.

 

Aujourd’hui je suis persuadée que le corps est un moteur, loin d’être un hasard, et réunit un véritable condensé de récepteurs. Le corps reçoit tout, absolument tout. Il te dit quand tu te sens dans ta plus grande aise ou non, il de dirige vers des chemins particuliers, il te fait sentir le bien-être et la douleur. Et, tout a une signification.

Le corps sait, il sait ce qui est bon pour lui. Chercher à le modifier, agir POUR le modifier, c’est comme se persuader que c’est l’extérieur qui saura satisfaire notre intérieur. Tu vois, je crois que c’est l’inverse qu’il se passe : tout est déjà là.

 

Ton mental voudra diriger. L’inconscient collectif sera parfois très pesant. Tes pensées s’entrecroiseront avec celles de tes voisins.

Ta réflexion autonome saura te diriger et te faire comprendre par tes propres moyens.

 

T’es un corps qui réunit une vie, une Âme. L’expression “mision d’Âme” est bien connue, propre à chaque être. Le corps, c’est pareil.

 

Qui a la même cicatrice que toi au même endroit que toi ? Qui a les mêmes grain de beauté que toi positionnés aux mêmes endroit que les tiens ? Qui a eu les mêmes accidents que toi, les mêmes égratignures, les mêmes chutes, les mêmes malaises, les mêmes brûlures et les mêmes souvenirs de cela ? T’es unique, ce n’est pas pour rien qu’on te distingue dans la rue, qu’on te reconnait.

 

 

 

Et… qui est né.e le même jour que toi, à exactement la même heure, dans la même ville et sortie du même corps que celui de ta mère ? -oui tout ça à la fois- Personne d’autre que Toi.

 

 

 

With Love

 

 

 

Christelle GuibouinCréatrice de Sons et de Mélodies, Créatrice des pensées nouvelles, Circulatrice des énergies et Régénératrice de la Vie.

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *