SUR LE CHEMIN

Une relation qui ne fonctionne pas

Quand je te parle d’unité âme-corps-esprit, il ne suffit pas juste de boire de l’eau, manger des fruits, des légumes, marcher un peu et c’est fini.

Si tu me lis, alors tu es prêt.e à faire un pas vers des relations qui ne soient… pas “plus saines”, mais simplement : Saines.

 

Aujourd’hui j’ai fait quelque chose qui n’est pas facile. J’ai dit Non.

J’ai dit Non à un moment de partage inéquitable et épuisant pour moi. J’ai dit Non à la réception de pics désengageants. J’ai dit Non à l’éveil d’une colère en moi, de nombreux jugements et d’intolérance envers une créature chère à mes yeux. J’ai préféré la distance.

J’ai dit Non à quelque chose de non réciproque, d’inégal.

 

Une relation saine est, pour moi, un échange d’énergie, un don QUI SE DÉCUPLE, pas qui tue, fatigue et torture.

L’énergie, c’est ce que tu émanes rien que par ta présence, elle est si forte et conductible que tu la transmets par des mots, des idées, des confidences, des encouragements. Ceci va dans les deux sens.

 

 

Une relation qui ne fonctionne pas, c’est l’échange inéquitable, qui tue et qui est mochement orné d’incompréhensions permanentes. C’est lorsque l’intolérance règne entre les deux états d’esprits, entre les deux visions de la vie. Ainsi, aucune des deux créatures n’encourage l’autre vers ce qu’elle souhaite entendre, mais plutôt, elle la dirige en fonction de ses propres croyances, lui offre une énergie inadéquate. Cela va dans Les Deux Sens, concernant les Deux récepteurs. De là, les frustrations naissent, la colère, des freins. Des engueulades, des malentendus, de la souffrance. Pour les deux. L’une des deux créatures entendra ce qu’elle n’est pas prête à entendre, alors elle le traduira d’une autre façon, d’une façon qui Lui correspond, à elle. L’autre créature se sera alors impliquée pour être absorbée, et en retour recevra des incitations à aller là où son chemin n’est pas.

 

Choisir ses relations, c’est comme choisir sa nourriture de l’assiette.

La seule différence, c’est que dans le choix de tes relations tu n’engages pas que toi, mais quelqu’un d’autre aussi, qui n’est en général (et de ma seule expérience) jamais d’accord avec ce choix de ton Non, puisque vous ne voyez pas les choses pareil, du tout du tout. Et pourtant, ce Non qui blesse est souvent exprimé avec Amour. De soi, de l’autre, du Nous… pour un Meilleur à venir.

 

On évoque souvent de joyeuses assiettes et une dépense physique régulière, lorsqu’il s’agit de prendre soin de soi.

A mon sens, les relations nourrissent elles aussi le corps, par le biais de l’esprit.

Une relation engage des échanges, du partage, des activités en commun certainement, des confidences, des réceptions, des réactions, du soutien, de l’Élévation (s’il vous plait). Tout cela nourrit l’esprit, l’état d’esprit. Tout cela redéfinit l’axe de vision des choses, c’est comme une mise au point, ensemble, de l’image de la vie et de ses projets : lorsque c’est trouble, la décision ensemble est de rendre l’image nette et de se familiariser avec de manière à être capable de se dire “Oui, c’est mon rêve, j’y vais”, parce que l’autre l’aura affirmé : “C’est ton rêve, t’y vas : Obligation morale !!!!”. [Je rappelle que même si tout est en nous, je crois fortement que nous sommes des êtres sociaux.] C’est le cas des deux personnes, l’une pour l’autre.

Je ne suis pas en train d’écrire que dans une relation engagée à deux, les deux doivent toujours être d’accord. Certaines idées diffèrent parfois, ce qui réveille dans le sens du “Ah ouais t’as raison” OU du “Moi je ne sens pas ça, merci de me l’affirmer (par ce qu’il se passe dans mon corps) en disant l’inverse”. Le but : c’est d’être entièrement. Une relation n’est pas fixe ni figée, puisque deux êtres eux-mêmes ne sont ni fixes ni figés. Il ne s’agit pas de dires lisses et toujours tout roses, mais de dires, qui viennent du fond du cœur et de sa propre vérité. Parfois ça ne plaira pas, et c’est admis !

 

Pour moi, une relation exige d’être soi intégralement, sans n’abandonner un morceau de nous ou un autre en fonction de la créature avec qui nous sommes. Dans une relation saine, la retenue, à mes yeux, n’existe pas.

Imagine par exemple : Homosexuel.le, tu ne peux pas bâtir une saine relation avec quelqu’un d’homophobe. A ton ami, dans ce cas, tu t’abstiendras d’évoquer de nombreux sujets qui t’appartiennent et cassera ainsi toute ta spontanéité. T’as pas le droit, ce n’est pas ton but (tu ne serais pas à me lire autrement).

 

Lorsque nous voyons la vie en Grand, avec la Foi, la forte croyance qu’absolument Tout est Possible et que nos rêves sont faits pour être réalisés ET que notre but est donc de les réaliser, alors je pense que nous cherchons à bâtir des relations avec des créatures qui ont ce même objectif : Être, s’exprimer dans toutes ses dimensions avec entièreté absolue et Réaliser ses rêves.

 

Être, s’exprimer dans toutes ses dimensions avec entièreté absolue et Réaliser ses rêves.

 

Je ne peux pas ou très difficilement, créer de relation avec quelqu’un qui refoule. NON l’être humain n’est pas prêts à tout voir en face d’un seul coup, le temps et l’expérience, la recherche et les questionnements sont nécessaires. Mais lorsque je parle de refoulement c’est quelque chose de Général, qui représente en fait l’Attitude de refouler Toute question.

Une relation est alors un engagement, à deux, l’engagement d’être soi entièrement, d’être libre, et de se soutenir ensemble, réciproquement. Une relation qui ne fonctionne pas un jour Peut fonctionner le mois d’après, it’s possible. <3

 

Et pour la petite anecdote qui va amener à un dernier message sur les relations : j’avais envie d’écrire en jaune le titre, sur la photo d’illustration (c’est Cuba ! les Caraïbes !). Voir concrètement cette couleur jaune, plutôt gaie, donc, m’incite à souligner sur le fait qu’une relation qui ne fonctionne pas, ce n’est pas grave, du tout. Une relation qui ne fonctionne plus et à laquelle on doit mettre fin, ce n’est pas grave du tout, non plus. Parce qu’elle a existé et elle a su s’avérer magnifique, un temps, pas davantage. Ça arrive. Mettre fin à une relation, c’est choisir de prendre soin de soi et de sa vie, C’est Aimer aussi.

 

Avec Amour !

 

Christelle Guibouin

Artiste de l’Âme, du Corps et de l’Esprit

Artiste du Son, Flûtiste énergétique et Compositrice

2 Comments on “Une relation qui ne fonctionne pas

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *